ANP L’ambassadeur du Nigéria reçu par le Chef d’État du Niger ANP Maradi: Lancement d’une campagne sur de la planification familiale APS Cité du savoir de Diamniadio, un futur  »écosystème » pour la création d’entreprises et de start-up (Responsable) APS L’État invité à anticiper les pertes d’emplois liés au numérique APS Saint-Louis: Inhumation des quatre pêcheurs retrouvés morts au Cap-Vert APS Médias: Macky Sall plaide pour un message positif sur l’Afrique NAN Nigerian Army destroys bandits’ camp in Zamfara, Northwest Nigeria NAN Abuja chamber calls for strengthening of Nigeria-India economic ties MAP Rwanda : 14 mineurs tués dans l’éboulement d’une mine dans l’est du pays ATOP UNE JOURNEE PORTE OUVERTE SUR LA GEOGRAPHIE A L’UNIVERSITE DE KARA

« CyFy Africa 2018 »: Le gotha mondial de l’innovation et des technologies en conclave à Tanger


Tanger, 11/05/2018 (MAP), Les travaux de la 6ème édition de la Conférence sur la technologie, l’innovation et la société « CyFyAfrica 2018 » se sont ouverts, vendredi à Tanger, avec la participation d’académiciens, d’experts, d’industriels et d’opérateurs technologiques venus des quatre coins du monde.

S’exprimant lors de la cérémonie d’ouverture de cette manifestation, placée sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a souligné que cette manifestation constitue une occasion importante pour essaimer la culture du digital et débattre de plusieurs questions relatives aux enjeux de la transformation numérique des économies marocaine et africaine et aux impacts qui y sont liés, en vue de promouvoir le développement durable dans le Continent.

Cette grand messe constitue également une plateforme d’échange d’expériences, d’expertises et de bonnes pratiques entre les acteurs internationaux des technologies de l’information et de l’innovation, et une opportunité pour renforcer le positionnement du Maroc en tant que plateforme numérique stratégique en Afrique, a précisé le ministre, notant la nécessité d’investir davantage dans la formation des jeunes dans les métiers technologiques d’avenir, en vue d’être au diapason des grandes transformations qui s’opèrent.

« L’Afrique a un rôle important à jouer en tant que partenaire complémentaire dans les domaines des technologies et de l’intelligence artificielle », a-t-il estimé, relevant que cette conférence vise à prendre connaissance de l’expérience indienne dans les domaines de l’économie numérique et de l’innovation et à contribuer à l’établissement d’une feuille de route visant à renforcer le développement du domaine digital dans le Continent et partant promouvoir les transformations socio-économiques qui y s’opèrent.

Pour sa part, le président du centre indien d’études et de recherches « ORF », Sunjoy Joshi, a souligné que cette conférence, qui est organisée pour la première fois en dehors de l’Inde, constitue une occasion pour débattre des questions liées à l’inclusion numérique, la décentralisation de l’information, la cyber-sécurité et à la transformation digitale de l’Afrique, ainsi que tirer profit des opportunités liées à la révolution technologique au service de l’humanité et faire face aux risques qui y sont liés.

Il s’agit également, selon lui, d’une plateforme d’échange de points de vue et de réflexions autour des nouveaux outils et des différents aspects liés aux transformations technologiques, à même de réaliser un développement durable et une croissance inclusive et équitable.

De son côté, le président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Ilyas El Omari, a affirmé que le choix de Tanger pour abriter cette rencontre mondiale constitue un signe de reconnaissance tant de la symbolique culturelle et civilisationnelle de la ville, véritable porte d’accès à l’Afrique, que de la place qui lui revient en tant que pôle économique et technologique en Afrique et au monde entier, a-t-il fait savoir, notant que cet événement s’assigne pour objectif de débattre du transfert de l’innovation en Afrique, d’exposer les mécanismes de création d’une société numérique dans le continent et de renforcer l’intégration financière et sociale.

Et de préciser que cet événement s’inscrit dans un contexte où le monde entier assiste à une véritable révolution technologique, à la lumière des prémices de la 4ème révolution industrielle, notant que le progrès technologique accéléré en Afrique a conduit de nombreuses sociétés mondiales à renforcer leurs investissements dans le continent, surtout que le marché des technologies d’information constitue un segment porteur de croissance et d’emplois.

Dans ce cadre, M. El Omari a fait savoir que, selon des données récentes dévoilées, le Maroc occupe la première position du top 10 des puissances technologiques en Afrique, en s’adjugeant 45% des exportations technologiques de la région du Moyen Orient et Afrique du Nord (MENA), avec un taux de croissance composé du secteur technologique de 10% durant les cinq dernières années, devant l’Egypte (9%).

Cette rencontre de trois jours, organisée par le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’Economie numérique, en partenariat avec la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima et l’ORF (Inde), connait la participation de personnalités issues de l’Afrique, l’Europe, l’Amérique et de l’Asie, qui vont débattre de plusieurs thématiques, dont les efforts en cours en matière d’intégration technologique de l’Afrique, les besoins présents et futurs du continent en la matière et l’impact de ces technologies sur les sociétés et les craintes que suscitent leur utilisation massive.

Les axes de débats tournent ainsi autour de « l’intégration numérique », « la cyber-sécurité », « l’innovation technologique » et « le e-commerce et e-business », avec un focus particulier qui sera mis sur la transformation digitale du continent africain.

Dans la même catégorie