AIP Colonie de vacances : un atelier d’expression pour enfant ouvert à Yamoussoukro AIP FENACMIS 2019: Les festivaliers exhortés à être des porte-étendards de leurs régions AIP Le CHR rassure sur sa volonté à devenir un centre de santé d’excellence AIP Des assistantes de directions se forment à la sauvegarde de données numériques AIP Côte d’Ivoire/ En fin de mission les ambassadeurs des Pays-Bas et de Belgique font leurs adieux au président Ouattara INFORPRESS Porto Novo: Borboleta “tuta absoluta” dizima culturas de tomate e repolho com prejuízos de milhares de contos INFORPRESS Fogo: Master plan de turismo das ilhas do Fogo e da Brava identifica duas dezenas de projectos prioritários AIP Côte d’Ivoire/ La seconde phase d’un projet de prévention contre les grossesses non désirées lancée à Méagui AIP Un mort et un blessé dans une collision de motos AIP Consultation populaire sur les causes des crises sociales à Divo

Dakar abrite une session de formation régionale sur l’investissement agricole responsable


  26 Mars      19        Société (50779),

   

Rabat, 26/03/2019 (MAP) – Une trentaine de responsables politiques de la Guinée, du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal ont entamé, lundi à Dakar, un programme de formation sous le thème « Créer un environnement favorable à l’investissement responsable dans l’agriculture et les systèmes alimentaires ».

Organisé par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FOA) et l’Initiative prospective agricole et rurale (IPAR), le programme vise à renforcer les capacités des responsables politiques pour favoriser une augmentation des investissements agricoles en termes de quantité et de meilleure qualité, selon les Principes pour un investissement responsable dans l’agriculture et les systèmes alimentaires (CSA-RAI), peut-on lire dans un communiqué de l’IPAR.

« Le nouveau programme d’apprentissage de la FAO vise à renforcer les capacités des responsables politiques pour augmenter les investissements agricoles responsables dans leurs pays en appliquant des instruments internationaux pertinents dans leurs cadres politique et réglementaire, et notamment les Principes pour un investissement responsable dans l’agriculture et les systèmes alimentaires et les Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers (DVGF) », a noté le Représentant de la FAO au Sénégal, Gouantoueu Robert Guei.

Les CSA-RAI et les DVGF fournissent des standards pour la promotion d’investissements contribuant au développement durable et aux besoins des communautés concernées, tout en respectant les droits fonciers légitimes. Les deux instruments ont par ailleurs été approuvés par le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA).

Au-delà de la familiarisation des principes de base d’un environnement favorable aux investissements agricoles responsables, le programme d’apprentissage permettra aux participants de mener une analyse spécifique à leur pays, et d’explorer des solutions pour combler des lacunes des cadres institutionnels et juridiques, souligne le document.

Ainsi « ce programme d’apprentissage suit une approche innovante qui se base sur la stimulation du dialogue et du partage des connaissances et des expériences des pays faisant face à des défis similaires pour identifier des solutions concrètes pour augmenter l’investissement responsable dans l’agriculture dans nos pays », a indiqué pour sa part le Directeur Exécutif de l’IPAR, Cheikh Oumar Ba.

Dans la même catégorie