MAP La BAD et Inwi scellent un partenariat pour soutenir les start-up innovantes MAP Remise du prix Brahim Akhiat pour la diversité culturelle dans sa 2ème édition MAP M. El Malki se félicite du cheminement de la coopération avec le FOPREL MAP Une association marocaine lauréate du Prix Prince Mohamed Ben Fahd pour la meilleure action caritative MAP Le Maroc, pionnier dans la lutte contre la pandémie du coronavirus (Nabil Benabdallah) MAP Groupe de soutien à l’intégrité territoriale du Maroc à Genève: plein appui à la souveraineté du Royaume sur son Sahara MAP Marrakech : Immersion dans l’univers artistique d’Isabel Alonso Vega et Bence Magyarlaki MAP Covid-19: le HCR et la JICA mettent en place un projet de 275.000 dollars en faveur des réfugiés résidant au Maroc MAP L’artiste-plasticien Abderrahim El Hassani expose ses œuvres à Fès AGP Boké/société: Le siège de la préfecture, nouvelle cible des voleurs de motos

DAKAR OFFRE 10% DE SES PREMIÈRES DOSES À LA GAMBIE ET À LA GUINÉE BISSAU


  23 Février      16        Santé (9429),

   

Dakar, 23 févr (APS) – Le président sénégalais a décidé de mettre à la disposition de la Gambie et de la Guinée Bissau 10% des 200 000 premières doses de vaccin reçus de la firme pharmaceutique Sinopharm, a annoncé le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr.

’’Nous sommes dans un environnement interdépendant où nos pays sont liés par la géographie et l’histoire et il faut faire jouer la solidarité’’, a dit M. Sarr en marge du lancement de la campagne nationale de vaccination, mardi, dans les jardins du ministère de la Santé et de l’Action sociale.

Pour Abdoulaye Diouf Sarr c’est important de prendre en compte cet aspect de ‘’solidarité’’, puisque depuis l’annonce de l’arrivée des vaccins au niveau mondial, les pays riches avaient accaparé les premières doses. D’où l’importance pour le Sénégal de jouer la carte de la coopération Sud-Sud dans la riposte contre la pandémie.

Diouf Sarr a aussi rassuré sur la disponibilité prochaine du vaccin russe Spoutnik V avant l’arrivée en mars des 1300 000 doses de l’initiative Covax pilotée par l’Organisation mondiale de la Santé et l’Alliance pour le vaccin (Gavi).

Interrogée par l’APS, la ministre des Affaires étrangères Aissata Tall Sall a souligné que le chef de l’Etat a concrétisé l’appel à la solidarité lancé au forum de Paris en novembre en décidant d’octroyer 20 000 doses de vaccin à ces deux pays.

’’Il est inacceptable que les grandes puissances puissent acquérir le vaccin et laisser en rade les pays en voie de développement’’, avait souligné le chef de l’Etat.

Pour Me Aissata Sall, le chef de l’Etat ne parlait pas au nom du Sénégal mais au nom de tout le continent africain.

Ainsi, le Sénégal avait pris l’engagement, malgré l’initiatve Covax, qu’il ferait tout pour que les pays africains puissent accéder à ce vaccin, a t-elle indiqué.

’’Ce qu’il (Maky Sall) a reproché aux pays riches qui ont accaparé les premières doses sur le marché, il n’a pas voulu qu’on le reproche à notre pays’’, a t-elle expliqué pour justifier l’acte du Sénégal en direction de ses deux voisins.

Le ministre de la Santé a été la première personne à recevoir le vaccin sous les caméras et les photographes venus immortaliser l’événement qualifié ’’d’historique’’.

L’ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye, actuel PCA de la compagnie nationale Air Sénégal, le député de la majorité, Djibril War, et la ministre des Affaires étrangères Aissata Tall Sall ont été également vaccinés.

Dans la même catégorie