ANG SaúdePública/Técnicos de saúde do Hospital Militar prestam serviço minimo ao Hospital Nacional Simão Mendes ANG SaúdePública/Directores de serviço do HNSM pedem dimissão em bloco ANG Greve na Saúde/ Governo ameça levar à justiça técnicos de saúde em greve “por tempo ideterminado” ANG ONU/Guterres pede cooperação porque mundo nunca enfrentou tantas ameaças ANG Greve na Saúde/LGDH exige do governo tomada de medidas para evitar mais mortes AGP Gabon : Les rues de Libreville débarrassées progressivement des malades mentaux GNA NYA provides economic empowerment to vulnerable youth in Bongo GNA 2021 PHC Results: Female population still highest at 50.7 per cent GNA Operators Commercial facilities in Volta and Eastern Regions trained on energy efficiency GNA MESTI agencies discuss financing science research with parliamentary committee

DAKAR SACRÉ CŒUR EN MISSION AVANCÉE POUR LES LIONNES, SELON SON COACH


  23 Juillet      13        Sport (6729),

   

Mindélo (Cap Vert), 23 juil (APS) – L’équipe de l’AS Dakar Sacré-Cœur qui prend part à partir de ce samedi au tournoi de qualification à la Ligue africaine des champions féminine, qui se joue au Cap Vert, sera « en mission pour la sélection féminine », a déclaré à l’APS son entraîneur, Mohamed Diallo.

Celle-ci va débuter prochainement les éliminatoires de la CAN du football féminin, a-t-il annoncé, rappelant que ses joueuses évolueront contre des joueuses libériennes et maliennes futurs adversaires des Lionnes.

Question : A quel genre de football votre équipe fera
face contre les Determine Girls du Liberia ?

Réponse : Nous avons beaucoup échangé avec le coach national (Mame Moussa Cissé) qui a déjà joué contre une sélection libérienne en février 2019. Il faut s’attendre à un match physique et engagé. Je n’ai pas encore vu cette équipe jouer, mais j’ai vu les joueuses et nous nous attendons à un combat physique et athlétique. J’ai vu que ce sont de véritables athlètes.

Question : De quoi avez-vous parlé avec le sélectionneur national des féminines qui a déjà joué contre les Libériennes et les Maliennes ?

Réponse : Le coach nous a donné un coup de main dans notre préparation. Contre les Libériennes, il nous a dit qu’on fera face à un combat physique. Grosso modo, sur le plan mental, physique et à de la détermination. Et les Maliennes seront difficiles à battre, mais c’est sur le plan technique et tactique que nous espérons faire la différence.

Nous serons aussi en mission avancée pour la sélection féminine qui débutera les éliminatoires de la CAN contre le Liberia et qui, en cas de qualification, sera opposée au Mali.

Donc, nous aurons une double mission : se qualifier en Ligue des champions et prendre un avantage psychologique pour la sélection nationale.

Nous en sommes très loin mais nous allons mettre tous les atouts de notre côté pour réussir notre entrée en matière contre les Libériennes, demain (samedi).

Question : Vous avez huit internationales dans votre équipe, on ne peut pas dire que vous manquez d’expérience dans votre groupe ?

Réponse : Quand nous nous sommes qualifiés aux play-offs du championnat national et quand nous avons su qu’il y a une possibilité de pouvoir se qualifier à ce tournoi, nous avons décidé de nous renforcer avec ces internationales. Oui, on peut dire que l’expérience est bien présente. Mais, il faut toujours rappeler que c’est une nouvelle expérience que tout le monde va vivre, en premier, moi-même en tant que coach.

Question : Comment avez-vous préparé ce tournoi ?

Réponse : Nous avons déplacé un groupe d’une vingtaine de joueuses. Tout le monde est prêt actuellement après quatre semaines de préparation. Nous avons débuté dans nos installations et les 10 derniers jours, nous avons eu l’opportunité de travailler au centre technique Jules Bocandé de Toubab Dialaw. Nous avons mis tous les atouts de notre côté pour réussir la mission.

Dans la même catégorie