AGP Le Maroc dans les perspectives d’accueillir la CAN 2025 AGP Boké : Le premier ministre déclare que le CNRD tient à un changement dynamique au profit de population AGP N’Zérékoré-Culture : Lancement de la 3e édition du festival des arts de la forêt AGP Nzérékoré/Education : Lancement de la formation des enseignants de CE1 et CE2 en mathématique et français AGP Boké : Le premier ministre Dr Bernard Goumou Chez le doyen de la ville AGP Rabat : Le complexe sportif Mohammed VI, véritable centre d’expertise et de Savoir-faire AGP Kankan : Les religieux ne partagent pas l’avis du ministre Charles Wright au sujet de Ismaël Nanfo AGP Kankan : Le ministre Alphonse Charles Wright dresse le bilan de sa tournée à l’intérieur du pays AGP Guinée : Chaque ministre doit faire parvenir dans un délai d’une semaine, la liste de l’ensemble des travaux et projets en cours d’exécution et ceux budgétisés pour l’exercice 2023 (Colonel Matadi Doumbouya) ATOP Loi de finances 2023 : les opportunités offertes aux PME présentées aux opérateurs économiques de la centrale

DALIFORT : DES FEMMES FORMÉES AU TIC


  27 Septembre      26        Technologie (780),

   

Dalifort, 27 sept (APS) – L’association ’’Dalifort Hip Hop’’ a remis samedi après-midi des attestations à des femmes de la commune de Dalifort à l’issue d’une formation sur l’utilisation des NTIC, a constaté l’APS.

’’La femme occupe une place très importante dans l’éducation et une place centrale dans nos foyers, et dans notre société. Aujourd’hui, on est dans un monde des NTIC (….). C’est nécessaire de former les femmes sur l’utilisation de ces technologies pour les aider à s’émanciper, à être autonomes et indépendantes’’, a expliqué Emile Thiaw, secrétaire général de ’’Dalifort Hip Hop’’.

Il s’exprimait lors de la cérémonie de remise à Dalifort, une commune du département de Pikine (banlieue), d’attestations à des femmes bénéficiaires d’une session de formation en NTIC assurée par son association. La formation s’est étalée sur près de sept mois.

Selon lui, cette formation a réussi à ’’transformer l’état d’esprit des bénéficiaires notamment en terme de nouvelle vision de fonctionnement du monde mais aussi de l’évolution de la technologie’’.

’’Nous avons fait une formation de six et sept mois pour elles. La formation a pu transformer leur état d’esprit et leur façon d’appréhender le monde et la technologie. Pour nous c’est un changement majeur’’, a expliqué M. Thiaw.

Un document remis à la presse indique que l’association ‘’Dalifort Hip Hip’’ est une organisation culturelle, mise en place pour mettre l’art et la culture au service du développement communautaire local.

La structure ambitionne d’apporter sa contribution à un mieux-être des populations et prouver que l’acteur culturel est tout d’abord un acteur de développement.

Elle veut s’engager auprès des populations, en accompagnant notamment les jeunes dans leur pratique des cultures urbaines. L’association leur offre un espace de formation, d’expression et de socialisation.

Dans la même catégorie