AIP Côte d’Ivoire- AIP/ Le ministre Moussa Sanogo rend hommage aux femmes de Touba AIP Côte d’Ivoire-AIP/Législatives 2021 : La liste PDCI/EDS élue rend hommage au président Henri Konan Bédié AIP Côte d’Ivoire-AIP/ JIF 2021 : Les femmes de Daloa invitées à sensibiliser pour la paix et la cohésion sociale AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19: Cent quarante-quatre nouveaux cas enregistrés lundi APS MACKY SALL PROMET UNE RÉORIENTATION DES ALLOCATIONS BUDGÉTAIRES EN FAVEUR DE L’EMPLOI APS LE CHEF DE L’ETAT ANNONCE L’ALLÈGEMENT DU COUVRE-FEU À DAKAR ET À THIÈS APS L’ÉDITION 2021 DE LA CAN U17 ANNULÉE (MÉDIAS) APS DES FEMMES LEADERS POLITIQUES ET DE LA SOCIÉTÉ CIVILE POUR UN DIALOGUE CONSTRUCTIF APS HIÈS REÇOIT SA DEUXIÈME DOTATION DE VACCINS ANTI-COVID GNA COVID-19 Vaccination: GHS vaccinates 300,000 people within a week

De grands projets prévus pour booster les secteurs pétroliers et énergétiques (Feature)


  1 Février      39        Economie (11267), Photos (4289),

   

Abidjan, 1er fév 2021 (AIP)- De nombreux projets sont prévus en 2021 par le ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables, Abdourahmane Cissé, pour booster les secteurs du pétrole et de l’énergie en Côte d’Ivoire.

Selon la liste de ces projets consultés par l’AIP, M. Cissé entend poursuivre l’amélioration de la formation des jeunes en vue de leur offrir plus d’opportunités d’emplois. A cet effet, sera lancée la deuxième édition du Prix de l’innovation en vue de promouvoir la recherche et l’entrepreneuriat dans les domaines de l’hydrocarbure et des énergies.

En matière d’hydrocarbures, Il est prévu de l’élaboration d’une loi sur le contenu local pour créer des champions nationaux et des emplois pour les jeunes.

En outre, le gouvernement annonce la réalisation de trois forages pour accroitre la production pétrolière de la Côte d’Ivoire.

De même, la production des blocs existants sera relancée avec l’intensification des investissements.

Le ministre Abdourahmane Cissé promet également la poursuite de l’amélioration de la qualité du carburant en Côte d’Ivoire ainsi que l’accroissement du stock de sécurité national en produits pétroliers.

Dans ce cadre, le processus d’acquisition d’environ 150 000 m3 de nouvelles capacités de stockage de produits pétroliers sera finalisé.

Il est également prévu la finalisation de la restructuration stratégique de la Société de gestion des stocks pétroliers de Côte d’Ivoire (GESTOCI), la poursuite du processus de création de nouveaux quais pétroliers et le lancement d’une campagne de sensibilisation à la bonne utilisation du gaz butane, produit dangereux sous certaines conditions.

Dans le domaine de l’énergie, l’objectif sera de fournir aux populations ivoiriennes, de l’énergie en quantité suffisante, de qualité et à moindre coût.

Le processus d’électrification des localités sera accéléré en vue d’atteindre un taux de couverture de 100% à fin 2025. Abdourahmane Cissé promet qu’au moins 200 000 familles additionnelles bénéficieront d’un compteur électrique à domicile à travers le Programme électricité pour tous (PEPT) et la poursuite de l’amélioration de la qualité de la fourniture d’électricité, afin de réduire les coupures et les baisses de tension.

Il est aussi prévu la construction des capacités additionnelles de production d’énergie et la Côte d’Ivoire va continuer d’exporter de l’énergie vers ses pays voisins.

Selon le ministre Cissé, dans l’optique de « verdir » son énergie et lutter contre le réchauffement climatique, la Côte d’Ivoire vise un mix énergétique d’au moins 42% d’énergies renouvelables à fin 2030, dont 7% de solaire, 6% de biomasse, 1% d’éolienne, 32% d’hydraulique.

C’est dans cette optique que les travaux de construction de la première centrale solaire de la Côte d’Ivoire seront lancés cette année à Boundiali, et ceux de la première centrale solaire flottante d’Afrique, à Kossou.

A tous ces projets, il faudra ajouter la vulgarisation de l’utilisation des équipements solaires.

De nombreux acquis

En 2020, malgré l’impact de la COVID-19, le ministère du Pétrole, de l’Energie et des Energies renouvelables a mené à bon port de grands projets aussi bien dans le secteur des hydrocarbures que de l’énergie.

Pour ces deux secteurs, dans le domaine de la formation, l’on note la création de l’Ecole supérieure du pétrole et de l’énergie avec des doubles diplômes de l’Ecole polytechnique de Paris et de l’Institut français du pétrole. Dans le domaine de l’Entrepreneuriat, ce ministère a institué le Prix de l’innovation dans l’Energie et les Hydrocarbures, avec à la clé, une récompense de 10 millions FCFA et un accompagnement.

Au chapitre des hydrocarbures, un programme a été initié pour doubler la capacité de stockage national en butane. Le stock de sécurité national en produits pétroliers a été multiplié par deux.

Par ailleurs, le ministère a mis en place des ressources pour le financement de l’amélioration de la qualité du carburant en Côte d’Ivoire. Il a également œuvré pour l’arrivée de nouveaux acteurs dans le secteur pétrolier tel que Qatar Petroleum.

Concernant l’énergie, des millions d’Ivoiriens ont eu le sourire en 2019-2020 grâce aux actions menées en leur faveur.

En effet, de 2019 à 2020, en moyenne 900 localités par an ont été électrifiées contre 300 par an sur la période 2012-2018, soit environ trois fois plus de localités électrifiées.

De même, 1,4 million de familles à revenu modeste ont bénéficié de la baisse de 20% du tarif social d’électricité, quand plus de 440 000 familles connaissaient la joie d‘avoir leur propre compteur à domicile à travers le Programme électricité pour tous (PEPT).

Mieux, au début de la pandémie de la COVID-19, les factures d’électricité de plus d’un million de ménages défavorisés ont été prises en charge et des facilités de paiement des factures ont été offertes aux autres abonnés.

L’on a également enregistré des travaux d’amélioration de la qualité de fourniture de l’électricité à Abidjan et à l’intérieur du pays, le démarrage du projet de construction, à Aboisso, de la plus grande centrale biomasse d’Afrique de l’Ouest, à base de palmier à huile (46 MW); la sensibilisation de près de 7,5 millions de personnes aux bonnes pratiques de consommation d’énergie et l’adoption d’une stratégie de développement des énergies renouvelables.

Dans la même catégorie