ANP Permettre aux pays pauvres d’accéder aux futurs vaccins contre la Covid 19 AGP Boké-Société ; Des vivres et de matériels de construction aux populations du village Kotobolia. AGP Dubréka/Education : Les résultats de 2020 jugés satisfaisants d’après la DPE. AGP Boké-Politique: La marche du FNDC étouffée AGP Labé : lancement de la campagne électorale du RPG Arc en Ciel sous fond de tension. ANG Cooperação/Presidente do Níger realiza visita de trabalho a Bissau ANG Saúde Pública/Durão Barroso nomeado presidente da Aliança Global para as Vacinas ANG Novo ano letivo / Alunos vão as aulas aos sábados ANG EUA-Eleições/ Joe Biden diz a Trump que se cale em debate conflituoso ANG Covid-19/UE sensibiliza Governo para economia ecológica

DECENTRALISATION :LES RESULTATS DE L’ETUDE DE DIAGNOSTIC SPACIAL DE COLLECTE DES DONNEES GEOLOCALISEES PRESENTES


  20 Août      11        Science (237),

   

Kpalimé, 20 août (ATOP) – Le rapport final des résultats des activités de diagnostic spatial de collecte des données géolocalisées des voiries, des concessions et des infrastructures de la ville de Kpalimé a été présenté aux acteurs de développement de la commune Kloto Ile mardi 18 août à Kpalimé.

En effet, dans le Plan de développement communal (PDC 2) de deuxième génération, qui fait office de document d’orientation stratégique de Kloto I, la commune prévoit l’installation d’un Système d’Information (SGI) pour la gestion spatiale et financière afin d’améliorer la mobilisation et la gestion des ressources financières. Pour une meilleure connaissance de son territoire, le conseil communal a initié des activités du diagnostic spatial, qui a permis de collecter du 6 mai au 25 juin 2020, des données géolocalisées des voiries, des concessions et des infrastructures de la ville de Kpalimé.

L’objectif est de faire l’inventaire de toutes les activités privées et publiques de la ville à travers une base de données géocodées en vue d’une gestion plus rationnelle. Il s’agit de faire l’état des lieux l’état des lieux du système de gestion existant ; des plans de lotissement ; de mettre en place une base de données géocodées des adresses et de la voirie nécessaire à l’identification et l’imposition des contribuables ; d’établir une cartographie de base numérique de toutes les données urbaines nécessaires à la programmation des investissements, à la mobilisation des ressources locales et à la gestion des infrastructures urbaines.

En termes d’enjeux, cette activité permettra de localiser les services urbains ; d’améliorer le repérage et l’orientation et de faciliter les interventions d’urgence (ambulance, police et pompier). S’agissant des collectivités locales, elle permettra l’amélioration des ressources et la gestion urbaine tels qu’un outil de programmation et de gestion des services techniques ; un outil d’amélioration de la fiscalité locale.  Il est possible, à partir des informations géocodées, de localiser facilement et de recenser les personnes ou entreprises soumises à l’impôt et de mieux définir l’assiette fiscale et ainsi minimiser les fuites des fonds issus des concessionnaires. La géolocalistion est très utile pour les opérations de recouvrement des services de distribution des tickets et aux avis de paiement des réseaux d’eau, d’électricité et de télécommunication.

Le maire de la commune de Kloto I, Winny Yawo Dogbatsè, a fait savoir que dès sa prise de fonction, il a remarqué une déperdition au niveau des recettes. Aussi, a-t-il décidé, de maitriser l’effectif communal dont dispose la mairie de Kloto I au niveau de son assiette fiscale. « C’est ce qui nous a permis de faire un recensement au niveau des deux marchés et au niveau des emprises pour connaitre l’effectif ou le nombre de commerçants et commerçantes exerçant des activités lucratives dans la commune de Kloto I », a expliqué le maire.

  1. Dogbatsè a invité la population à se mettre au travail afin que le contribuable participe au développement de la commune. « Aujourd’hui c’est tellement important, il n’est plus question de se cacher, les gens sont géolocalisés, nous les connaissons, nous savons quel métier ils exercent et par conséquent ils ont l’obligation de payer leur taxe communale », a-t-il poursuivi.

L’ingénieur géomètre topographe, Edou Séwa a rappelé que la géolocalisation permet de repérer les contribuables sur le territoire communal, afin d’accroitre le fichier fiscal de la commune. Il a souhaité que les communes aient ces outils à leur disposition pour bien gérer et planifier les opérations urbaines.

Dans la même catégorie