MAP CHAN-Cameroun 2021 : Résultats des matches du mardi 26 janvier ANGOP COVID-19: ANGOLA REGISTA 77 NOVOS CASOS E 61 RECUPERADOS NAS ÚLTIMAS 24 HORAS MAP CHAN des joueurs locaux (3è journée/Groupe C) : Le Maroc bat l’Ouganda (5-2) et passe en quarts de finale MAP Nigeria : Buhari remplace les principaux chefs de l’armée MAP L’accélérateur marocain « La startup Factory » reçoit le Label AFRIC’INNOV APS COVID-19 : A FATICK, LES DOUANES SE MOBILISENT CONTRE TOUT TRAFIC ILLICITE DE DOSES DE VACCINS AIP Côte d’Ivoire-AIP/Les retraités de la CGRAE se forment pour l’amélioration de leurs conditions de vie AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Plus de 850 personnes bénéficient du FASI dans la région du Worodougou AIP Côte d’Ivoire – AIP/ 53 personnes recrutées pour les THIMO à Séguéla AIP Côte d’Ivoire – AIP/ Des intrants biologiques à la disposition des agriculteurs de Korhogo

Décès de Soumaïla Cissé: Le Premier ministre Dabiré se dit «profondément attristé»


  28 Décembre      13        Politique (14414),

   

Ouagadougou, 26 déc. 2020 (AIB) – Le Premier ministre (PM) burkinabè, Christophe Joseph Marie Dabiré a annoncé être «profondément attristé»  par le décès vendredi, du chef de file de l’opposition politique malienne Soumaïla Cissé de la maladie à coronavirus (Covid-19).

«Je suis profondement attristé par la disparition de mon frère et ami, Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition politique malienne», a déclaré vendredi le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré, sur sa page Facebook.

Selon le chef du gouvernement burkinabè, «le Mali vient de perdre ainsi un homme d’Etat charismatique qui s’est investi pendant longtemps pour son pays et pour la sous-région Ouest-africaine».

«Je salue la mémoire d’un homme aux grandes qualités, avec qui j’ai eu le plaisir de collaborer à la commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qu’il a présidé», a-t-il affirmé.

Agé de 71 ans, Soumaïla Cissé, principal opposant malien est décédé vendredi de la Covid-19 en France, où il avait été transféré pour des soins, a-t-on appris auprès de sa famille et de son parti.

«Soumaïla Cissé, leader de l’opposition malienne, est décédé ce jour en France où il avait été transféré pour des soins de Covid-19», a annoncé à l’Agence France-Presse  (AFP), un membre de sa famille.

«Je confirme la terrible nouvelle. Il est mort. Son épouse qui est en France, me l’a confirmé», a déclaré à l’AFP un responsable de son parti, l’Union pour la république et la démocratie (URD).

Le regretté leader de l’opposition malienne avait été enlevé le 25 mars dernier alors qu’il battait campagne pour les élections législatives dans la région de Tombouctou (Nord-Ouest du pays).

Il avait été libéré 6 mois après, en même temps que la Française Sophie Pétronin et deux Italiens, en échange de 200 détenus relâchés à la demande des groupes terroristes.

«Je n’ai subi aucune violence, ni physique, ni verbale», avait déclaré l’opposant malien Soumaïla Cissé après sa libération.

Selon Christophe Joseph Marie Dabiré, «sa libération en octobre dernier, après 6 mois de captivité, avait été accueillie avec un grand soulagement».

M. Dabiré a présenté ses «sincères condoléances à son épouse, ses enfants, ses familles biologiques et politiques et au peuple malien».

Ingénieur informaticien de formation, Soumaïla Cissé avait étudié au Sénégal et en France, où il avait travaillé dans de grands groupes, tels qu’IBM, Péchiney et Thomson, avant de rentrer au Mali.

Il a été plusieurs fois ministre (notamment des finances) entre 1993 et 2002 et président de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) de 2004 à 2011.

Dans la même catégorie