APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

DÉCÈS DU COLONEL FALLOU WADE, ANCIEN DE LA MUSIQUE PRINCIPALE DES FORCES ARMÉES SÉNÉGALAISES


  23 Septembre      10        Militaire (302),

   

Dakar, 23 sept (APS) – Le colonel Fallou Wade, qui a longtemps dirigé la musique principale des forces armées sénégalaises, est décédé mercredi à Dakar à l’âge de 74 ans, annoncent plusieurs médias locaux.

Le défunt officier militaire était ’’beaucoup apprécié dans les armées sénégalaises’’, non seulement parce qu’il dirigeait le traditionnel défilé du 4 avril lors de la fête de l’indépendance, mais également parce qu’il était consulté pour tout ce qui concernait les traditions militaires, a indiqué le colonel à la retraite Antoine Wardini, parlant à la Radio futurs médias (RFM, privée).

Sa mort représente ’’une grande perte’’, a ajouté l’ancien directeur de la Direction de l’information et des relations publiques des armées sénégalaises, saluant la mémoire du colonel Wade, louant son engagement et sa générosité.

Le colonel Fallou Wade a dirigé la musique principale des forces armées pendant de nombreuses années. A ce titre, il conduisait le défilé des troupes à la fête nationale.

Il a été formé à l’ombre du lieutenant-colonel Jean Avignon, premier chef de la musique principale des forces armées, de 1966 à 1978.

Le colonel Wade fut diplômé du Conservatoire militaire de musique de l’armée de terre de France, avant d’effectuer une tournée de concerts sous la houlette de son mentor dans 40 villes françaises, entre 1970 et 1972.

Il a également fréquenté le Conservatoire supérieur de musique de Paris et l’Opéra de Paris pour des études instrumentales (cor d’harmonie), d’écriture musicale et de direction d’orchestre.

Une expertise lui ayant valu de nombreuses distinctions, au fil de compositions qui ont marqué les esprits comme ‘’Ninki Nanko’’ ou ‘’Diaby Diaby’’.

Il a fait profiter de son expérience les armées de pays voisins dont la Guinée-Bissau, la Mauritanie, le Niger et le Burkina Faso.

En 2004, il est choisi dans le jury international mis en place dans le cadre de la conception de l’hymne de l’Union africaine. Le colonel Fallou Wade a été finalement retenu pour être l’arrangeur de cet hymne.

Dans la même catégorie