ACP Neuf  nouveaux cas confirmés de  maladie à virus Ebola enregistrés lundi  au Nord-Est de la RDC GNA Suzuki plans production plant for Ghana GNA Financial sector needs professionals with integrity- Osei Gyasi GNA Ghana, Guinea to sign cooperation agreement on bauxite development ACP Ouverture de la 31ème session de l’IDAK à Lubumbashi ACP Réunion du comité de pilotage du projet PADIR prévue le 22 mars 2019 ACP M. Laya Sinsu désigné directeur général ad intérim à la SCTP GNA Armed Forces inaugurate Multipurpose Hall in Kumasi GNA Opanka The underrated rap gem GNA Footballer, driver’s mate remanded for robbery

Décès du plus célèbre percussionniste sénégalais


Abidjan, 20 août 2015 (AIP) – « Mathématicien des rythmes », « Prince des tambours », « tambour major » de la musique sénégalaise, le plus célèbre percussionniste sénégalais, Doudou N’Diaye Rose, est décédé mercredi à Dakar à l’âge de 85 ans.

Né en juillet 1930 dans une famille de griots, Doudou N’Diaye Rose, de son vrai nom, Mamadou N’Diaye, a révélé le Sabar, tambour traditionnel sur pied recouvert de peau de chèvre. Il était capable de diriger un orchestre de 100 musiciens jouant différents rythmes.

Classé « patrimoine mondial  » en tant que « trésor humain vivant » par l’UNESCO, il a interprété la Marseillaise lors de la commémoration du bicentenaire de la Révolution française, sur l’avenue des Champs-Elysées, en 1989.

Universellement connu et reconnu comme ambassadeur du rythme sénégalais, Doudou a sillonné tous les continents et a collaboré avec les plus grandes stars comme Peter Gabriel, Alan Stivell, Jacques Higelin, Bernard Lavilliers et Youssou N’Dour.

Il a été classé « Trésor humain vivant » par l’Unesco en 2006, en même temps que ses compatriotes Joseph Ndiaye, conservateur de la Maison des Esclaves de l’île de Gorée (près de Dakar), aujourd’hui décédé, et Samba Diabaré Samb, chanteur et traditionaliste.

aaa/akn/kam.

Dans la même catégorie