APS L’ASSU OFFRE DES CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LANCER SES ACTIVITÉS ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes

Déclaration de la CEDEAO, l’union africaine et de l’ONUsur l’évolution politique en Gambie


  11 Décembre      35        Leadership Africain (791), Politique (21245),

   

Niamey, 11 déc -(ANP)- La Commission de la CEDEAO, la Commission de l’Union Africaine et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel ont reçu des informations selon lesquelles le Président en exercice de la Gambie, Yahya Jammeh, a rejeté les résultats de l’élection présidentielle gambienne du 1er décembre 2016 officiellement annoncée par la Commission électorale indépendante du pays.

Le Président de la Commission de la CEDEAO, le Président de la Commission de l’UA et le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel sont profondément préoccupés par cette situation. Ils appellent le gouvernement de la Gambie à respecter ses obligations constitutionnelles et ses obligations internationales. Il est fondamental que le verdict des urnes soit respecté et que la sécurité du président Adama Barrow et celle de tous les citoyens gambiens soit pleinement assurée.

La CEDEAO, l’UA et l’ONU appuient fermement la position du gouvernement sénégalais sur la question de la convocation d’une réunion d’urgence du Conseil de Sécurité des Nations Unies et demandent instamment aux parties concernées de contribuer à une transition pacifique et à la remise approprié du pouvoir de l’administration sortante au Président élu dans les délais constitutionnels, conformément aux lois électorales gambiennes.
La CEDEAO, l’UA et les Nations Unies exhortent toutes les parties prenantes gambiennes, y compris les dirigeants élus, les forces armées, les partis politiques et les organisations de la société civile à rejeter la violence et à défendre pacifiquement la volonté du peuple exprimée clairement dans les urnes. Ils appellent également les forces de défense et de sécurité gambiennes à remplir leurs devoirs républicains.

La CEDEAO, l’UA et l’ONU sont solidaires avec le peuple de Gambie qu’ils saluent, une fois de plus, pour la maturité démontrée tout au long du processus électoral et s’engagent à continuer à suivre l’évolution de la situation en Gambie.
Source: Direction de l’information de la CEDEAO

Dans la même catégorie