APS FORÊT DE BAYOTTE : 9 EXPLOITANTS FORESTIERS VIOLENTÉS PAR DES HOMMES ARMÉS PUIS LIBÉRÉS (SOURCE SÉCURITAIRE) APS AUGUSTIN SENGHOR ET AHMED YAHYA À L’AG DE L’UFOA A APS COVID-19 : LES JURIDICTIONS INVITÉES À PRENDRE LES DISPOSITIONS NÉCESSAIRES APS GRIPPE AVIAIRE : LE FOYER DE POUT CIRCONSCRIT (MINISTRE) AGP N’Zérékoré : un jeune homme retrouvé pendu dans sa chambre AGP Kérouané : Le préfet réagit aux rumeurs de sa ‘prise d’otage’ par des jeunes manifestants AGP Environnement/Conakry : un délai de 10 jours accordé aux occupants illégaux des voies et espaces publics pour libérer les emprises AGP Santé/ANSS : Tenue d’une réunion virtuelle de l’OIM entre les cadres de l’agriculture, de l’élevage et de la sécurité de la Guinée et de la Sierra Léone MAP Cinq morts dans le crash d’un hélicoptère en Afrique du Sud ATOP L’ESSAI POLITIQUE « MON REVE POUR MA PATRIE» DU PERE KOUMAKO DEDICACE

Démarcation des frontières entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso : les membres de la commission mixte paritaire formés


  23 Décembre      13        Société (27558),

   

Abidjan, 22 déc 2020 (AIP) – Le Secrétariat exécutif de la Commission nationale des frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI) a procédé lundi 21 décembre et mardi 22 décembre 2020, à son siège à Abidjan, à la formation des membres de la Commission mixte paritaire de matérialisation (CMPM) de la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, selon une note d’information de la CNFCI transmise à l’AIP.

Cette formation s’est tenue en prélude au démarrage des actions de démarcation aux frontières entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, notamment l’installation prochaine des commissions mixes paritaires des deux pays.

Elle vise à renforcer les capacités et les aptitudes des membres de la CMPM de la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso et du personnel du secrétariat exécutif sur les démarches et méthodes de délimitation/démarcation ainsi que les techniques de négociation, a expliqué à l’ouverture des travaux, le Secrétaire exécutif de la CNFCI, Konaté Diakalidia, par ailleurs président de la commission mixte paritaire.

Il y a été question de « Gouvernance des frontières africaines : enjeux et perspectives ». « Délimitation / démarcation des frontières d’hier à aujourd’hui ». « Négociation : Cadre théorique et pratique ». « État des lieux et enjeux des documents d’archives dans la matérialisation des frontières ».

Au terme des travaux, une feuille de route a été élaborée pour la commission mixte paritaire CI/BF, dont le lancement officiel des activités se fera dans les semaines prochaines à Abidjan.

Un diagnostic des frontières terrestres ivoiriennes montre qu’à l’instar des frontières avec les pays voisins de la Côte d’Ivoire, la frontière ivoiro-burkinabé n’est pas encore matérialisée. Ce qui explique des velléités voire des cas d’annexions récurrents du territoire ivoirien signalés dans certaines zones, notamment à Tehin et Doropo, a-t-il relevé.

Les membres de la Commission mixte paritaire de matérialisation de la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso (CMPM), au nombre de huit, ont été nommés, le 13 novembre 2020, par l’arrêté n°1048/PM/CAB du Premier ministre Hamed Bakayoko, Président la CNFCI.

(AIP)

Dans la même catégorie