MAP Sahara marocain: le SG de l’ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien APS COVID-19 : DEUX DÉCÈS ET 163 NOUVELLES INFECTIONS ANP Tahoua : L’INS sensibilise les opérateurs économiques de la région sur le recensement général des entreprises (ReGEN 2022) AIP Un opérateur minier fait don d’un bâtiment de trois classes à l’EPP Yao-Amoinkro AIP 2,6 milliards de personnes affectées à travers le monde par des repas cuits aux combustibles polluants (OMS) APS DANS LA RÉGION DE DIOURBEL, 189 LISTES PRENNENT PART AUX ÉLECTIONS LOCALES APS A KAOLACK, L’ADMINISTRATION EST FIN PRÊTE POUR L’ORGANISATION DU VOTE (GOUVERNEUR) APS A FOUNDIOUGNE, 71 % DES CARTES D’ÉLECTEUR ONT ÉTÉ DISTRIBUÉES (PRÉFET) APS MBOUR : 329.513 ÉLECTEURS INSCRITS APS TAMBACOUNDA : 264.759 ÉLECTEURS ATTENDUS AUX URNES

DÉMARRAGE À DAKAR DES ASSISES DES MÉDIAS


  13 Janvier      69        Société (37816),

   

Dakar, 13 jan (APS) – La première édition des assises des médias du Sénégal a démarré, jeudi, à Dakar, à la maison de la presse Babacar Touré.

Organisées par le Syndicat des professionnels de l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS) en collaboration avec les associations de médias, ces assises visent à ’’renforcer la conscience des acteurs et professionnels des médias sur la nécessité d’assurer et d’assumer les ruptures qualitatives nécessaire à la relance du secteur’’, renseigne un document remis à la presse.

Elles visent également à recueillir ’’l’engagement collectif des acteurs et professionnels des médias afin de mieux assumer la fonction sociale et garantir le droit du public à une information et à des contenus de qualité et pluriels’’.

Selon le directeur de la communication, Ousseynou Dieng, ’’ces assises nationales constituent une sorte de boussole, un cadre d’évaluation à mi-parcours du nouveau code de la presse qui a été voté en 2017’’.

Il s’agira, pour les acteurs, à travers plusieurs séries d’ateliers, sous la supervision de spécialistes du droit et de la sociologie des médias, d’échanger en vue de consolider les termes de référence, a ainsi précisé le secrétaire général du SYNPICS, Bamba Kassé.

A ce propos, il a invité, les journalistes, les techniciens, les administratifs, les producteurs, les patrons, les spécialistes de l’image, les publicistes, les agences de communication, à assumer, chacun en ce qui le concerne, sa part de responsabilité, pour ensemble, dérouler une feuille de route qui sera résumée dans un rapport final.

Selon le vice-président du comité scientifique, Mor Faye, ’’ces assises constituent un moment privilégié pour mettre tous les problèmes sur la table afin d’en discuter et proposer ainsi des recommandations et solutions concrètes aux nombreuses difficultés que connait le secteur’’.

Pour ce spécialiste de la sociologie des médias, cette ’’démarche salutaire vient à un moment crucial dans la vie de la profession’’.

Selon lui, ’’l’environnement des médias a beaucoup changé (…), faisant ainsi appel à d’autres ’’paradigmes, d’autres attitudes professionnelles et à des réflexions beaucoup plus approfondies pour voir le positionnement que doit avoir la presse par rapport à tout cela’’.

Dans la même catégorie


Article

  22 Janvier     19

Article

  22 Janvier     17

Article

  22 Janvier     16

Article

  22 Janvier     18