ANG Desporto/Presidente de FFGB satisfeito com o desempenho da Direcção da Liga dos Clubes na presente época desportiva ANG Obituário/Morreu líder fundador do partido UNDP, Abubacar Baldé ANG Diplomacia/Chefe de Estado condecora Embaixadora da União Europeia com a Medalha da Ordem Nacional “Colinas de Boé” ANP Niamey : Signature d’un protocole d’accord pour amoindrir les impacts de la hausse du prix du litre de gasoil ANP Le Président Mohamed Bazoum rencontre le bureau exécutif de la chambre Nationale des Notaires du Niger AMAP Tournoi amical international de football: Un test grandeur nature pour les Aigles du Mali NAN EU commits €70,000 to combat floods in Nigeria ACP Haut Katanga : vers un partenariat entre l’UNILU et les universités d’Angola ACP Haut- Katanga : inauguration du grand laboratoire médical de Lubumbashi ACP Nord-Kivu : lancement de la 2ème phase de la campagne de vaccination contre Covid-19

DÉMARRAGE DE LA SÉANCE PLÉNIÈRE CONSACRÉE À L’ADOPTION DU PROJET DE LOI PORTANT CRÉATION DU FERA


  27 Octobre      30        Travaux publics (421),

   

Dakar, 27 oct (APS) – La séance plénière consacrée à l’examen du projet de loi numéro 31/2020 portant création du Fonds d’entretien routier autonome (FERA) vient de démarrer à l’Assemblée nationale, a constaté l’APS.

Les discussions générales ont commencé aux environs de 16 h 30 mn, sous la conduite du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse. Le gouvernement est représenté par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Oumar Youm, venu défendre ce projet de loi devant les députés.

Selon l’exposé des motifs consulté par l’APS, le FERA, qui a été créé en 2007 par le décret numéro 2007-1277 du 30 octobre 2007, ‘’connaît après plus de douze ans de fonctionnement des limites structurelles et affiche des contre-performances qui justifient sa réforme et sa mutation institutionnelle’’.

A cet égard, Oumar Youm a dit, à titre d’exemple, que sur ‘’un besoin annuel de financement de plus de 80 milliards de francs CFA, le Fonds d’entretien routier autonome mobilise difficilement 50 milliards par an’’. ‘’Alors que les besoins financiers et de l’entretien routier ne cessent d’augmenter’’, a-t-il déploré.

Cette situation ‘’rend nécessaire la réforme et la mutation institutionnelle du FERA’’, qui sera dissous et remplacé par un organisme public autonome, en vue du renforcement de ses capacités financières.

M. Youm a également souligné que ‘’ce nouveau statut permettra d’être plus conforme aux dispositions de la directive numéro 11/2009/CM/UEMOA du 25 septembre 2009 portant harmonisation des stratégies d’entretien routier dans les Etats membres de l’UEMOA’’.

Dans la même catégorie