AIP Côte d’Ivoire/ Fête des mères : des détenues de la MACA cadeautées AIP La Côte d’Ivoire souhaite s’inspirer de la réussite du Japon AIP Côte d’Ivoire/ Les unités opérationnelles du SOSTECI de San Pedro dotées d’équipements AIP Côte d’Ivoire/ Une plateforme de professionnels recommandée pour la protection du patrimoine culturel et naturel GNA BOST MD Seeks GH 5 Million Cedis Damages from Sammy Gyamfi AGP Foot-Amical : Le Syli National de Guinée face au Raja et au Wydad (27 et 30 mai) GNA 4 Persons arrested for engaging in illegal mining GNA Two Chinese galamseyers arrested at Amenfi Central GNA Ghana loses 56 billion CFA annually on tomato importation ACP Début des spectacles au Festival international de percussions à Kinshasa

Démarrage des travaux du forum sur la participation des ONG à la 62eme session ordinaire de la commission africaine des droits de l’homme et des peuples


  21 Avril      15        Droits de l'Homme (709), Photos (17936),

   

Nouakchott, 21 avr 2018 -(AMI)- Le commissaire aux droits de l’homme et à l’action humanitaire, M. Cheikh Tourad Ould Abdel Maleck, a supervisé, samedi matin à Nouakchott, le démarrage des travaux du forum sur la participation des ONG à la 62eme session ordinaire de la commission africaine des droits de l’homme et des peuples prévue en Mauritanie du 25 avril au 9 mai 2018.

Le forum qui est organisé de manière périodique en marge des réunions de la commission africaine des droits de l’homme et des peuples constitue une opportunité pour passer en revue la situation des droits de l’homme en Afrique et échanger les expériences et avis sur les moyens et mécanismes de protection des droits de l’homme en général.

Parmi les sujets qui seront discutés au cours de cette réunion figurent les mécanismes appliqués dans le continent pour la prévention de la torture, la situation des prisons, les conditions de détention, la situation des défenseurs des droits de l’homme en Afrique et celle des réfugiés et des migrants.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le commissaire aux droits de l’homme et à l’action humanitaire s’est dit dit très heureux de voir la Mauritanie abriter la 62eme session de la commission africaine des droits de l’homme et des peuples avant de souhaiter la bienvenue, au nom du gouvernement mauritanien, à tous les participants dans les différentes rencontres qui seront organisées dans le cadre de cette session.

Il a ajouté qu’en accueillant des évènements aussi importants que ceux-ci, la Mauritanie prouve le grand intérêt qu’accorde le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz à la consolidation et à la protection des droits de l’homme aux plans national et continental. Cela reflète aussi, a-t-il dit, la solidité des relations existant entre la Mauritanie et les institutions africaines de protection des droits de l’homme.

Le commissaire a noté que le forum des organisations non gouvernementales constitue un cadre important de concertation et d’échange sur les questions relatives au respect des droits de l’homme et à la démocratie en Afrique ce qui fait de lui un mécanisme essentiel dans le système africain visant à renforcer et à protéger les droits de l’homme et des peuples et une tribune indispensable pour la commission africaine des droits de l’homme et des peuples dans l’analyse de la situation des droits de l’homme dans les pays africains et la définition des sujets devant être débattus par les participants et les décisions devant être adoptées dans les sessions ordinaires de la commission.

Pour sa part, M. Remi Ngag Lombu, a, au nom de la présidente de la commission africaine des droits de l’homme et des peuples, remercié la Mauritanie pour les grands efforts qu’elle a menés dans le cadre de l’organisation de cette session et les rencontres qui auront lieu en sa marge.

Il a ajouté que la commission africaine des droits de l’homme et des peuples aura à discuter au cours de son actuelle session la situation des droits de l’homme en Afrique en donnant l’occasion à tous les participants d’exprimer leurs points de vue sur les différents domaines s’y rapportant.

De son côté, le président du forum des acteurs non gouvernementaux mauritaniens, M. Mohamedou Ould Sidi, a indiqué que les droits de l’homme occupent une place importante dans les préoccupations des peuples et des gouvernements car étant une doléance politique, sociale et populaire de tous, mettant en relief le rôle joué par son institution pour contribuer à la protection et à la promotion des droits de l’homme.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de la présidente de la commission nationale des droits de l’homme et du wali de Nouakchott ouest.

Dans la même catégorie