AIP L’administration du lycée moderne d’Issia mécontente des résultats du premier trimestre AIP Le lycée moderne de Prikro enregistre un taux de réussite de 48% au premier trimestre AIP Le secteur informel de Ferkessédougou sensibilisé sur les avantages de la loi de finance AIP Un camion de transport termine sa course dans une résidence à Dabakala INFOPRESS Ministro da Saúde reitera que director-geral da OMS visita Cabo Verde este ano APS LE RÈGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL, À L’AUNE DE LA CRISE DU COVID INFORPRESS Fogo: Câmara de São Filipe prevê reactivar biblioteca municipal este ano – plano de actividades APS BBY REMPORTE 13 DES 17 COMMUNES DU DÉPARTEMENT DE LOUGA APS CAN 2021 : UN QUART DE FINALE POUR EFFACER LA MALDONNE ÉQUATO-GUINÉENNE APS MATAM : BBY MAJORITAIRE AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL ET DANS SEPT DES 10 COMMUNES

Démenti de la SICOMINES S.A aux accusations de corruption


  30 Novembre      24        Divers (1151),

   

Kinshasa, 30 novembre 2021 (ACP).- La Direction générale de la Sino-Congolaise des mines (SICOMINES S.A) a, dans un communiqué reçu mardi à l’ACP, démenti les accusations de corruption contre son entreprise contenues dans un rapport dénommé « Hold-Up » et publié dimanche à travers les médias et les réseaux sociaux, indique un communiqué de presse de cette entreprise reçu mardi à l’ACP.

Elle réitère, à cet effet, son engagement à la promotion des valeurs sociales, dans le cadre de son partenariat avec la RDC, souligne le communiqué qui indique que la SICOMINES lance ce cri d’alarme consécutivement à son indignation suite à la publication dudit rapport.

« Nous rappelons que toutes les opérations de transactions effectuées dans le cadre de ce partenariat ont été faites en bonne et due forme, et dans l’intérêt commun du partenariat et non en faveur des individus comme prétendent les accusations des personnes de mauvaise foi », précise le communiqué.

La SICOMINES a fait savoir que ces accusations sont faites sans fondement et sont mises sur la place publique dans le seul et unique but de saboter le bon déroulement de la coopération Sino-congolaise.

« Nous prenons l’opinion nationale et internationale à témoin pour une énième fois et précisons que ledit partenariat concerne des personnes morales, c’est à dire la RDC et un consortium d’entreprises Chinoises, et non un contrat entre les individus ou personnes physiques ».

Le modèle de coopération Sino-congolaise au cœur des enjeux sociopolitiques

Selon ce communiqué, le modèle de coopération sino-congolaise est à ce jour au cœur des enjeux sociopolitiques, au point de susciter un empressement auprès de plusieurs États occidentaux qui cherchent à s’implanter sur le continent africain jusqu’à ternir l’image de cette coopération.

Le communiqué tient à souligner en outre que les conclusions de ces rapports mettent tout simplement en cause le bon déroulement du partenariat sino-congolais au détriment des intérêts égoïstes.

Cependant, la RDC ne doit pas être un terrain de combat des grandes puissances, mais plutôt un terrain de coopération internationale, et doit contribuer au développement à travers l’amélioration des conditions de vie du peuple congolais.

« Aucune force ne doit se servir du Congo pour ses propres intérêts et mettre en otage les enjeux géopolitiques congolais. Le partenariat sino-congolais demeure ouvert et inclusif et la SICOMINES réitère son engagement à contribuer au développement de la RDC. Notre entreprise demeure confiante de sa coopération auprès des Chefs d’État africains, dont la volonté doit demeurer unilatérale et indépendante de toute influence étrangère », soutient le communiqué.

Elle reste également déterminer à poursuivre et à exécuter son contrat selon les engagements pris avec le gouvernement congolais en faveur du peuple congolais. Pour la SICOMINES S.A, l’Afrique est appelée à se tracer seule sa propre voie en choisissant le type de coopération à engager pour son développement. La nécessité de l’heure est de proposer aux dirigeants africains des offres meilleures pour le développement du continent, à l’exemple de la Chine, et non aux discours improductifs.

La SICOMINES rappelle que la Chine qui a noué avec l’Afrique des coopérations sur le principe « gagnant-gagnant », n’est pas prête à lâcher ses fidèles partenaires. Car, la coopération entre l’Afrique et la Chine ne date pas d’aujourd’hui. Elle a déjà affermi ses relations avec l’Afrique et n’est pas prête à perdre cette confiance.

En ce qui concerne le partenariat avec la RDC, le communiqué dit qu’en dépit des barrières culturelles et linguistiques, la collaboration entre le gouvernement congolais et les entreprises chinoises en général, notamment la SICOMINES, se déroule sous un climat positif où règne un climat saint entre les travailleurs chinois et congolais.

Il est aujourd’hui question de renforcer ce lien de coopération et de s’assurer de sa bonne production. Plus encore, il faudra protéger les infrastructures déjà acquises et faire gagner davantage les communautés locales, tout en exécutant le programme d’évaluation des impacts sociaux et environnementaux afin de répondre convenablement aux attentes des communautés locales.

La SICOMINES S.A invite par ailleurs les États africains en général à considérer l’élan des relations entreprises avec la Chine tout en demeurant indépendants de toute influence extérieure.

Dans la même catégorie