AIB 27 nouveaux arbitres instructeurs burkinabè formés par la FIFA AIB Une association appelle à une utilisation rationnelle de l’énergie ANP Agadez : Don 16 motos et de 3 véhicules du Projet Pôles Ruraux aux services régionaux et à la Chambre régionale d’agriculture (CRA) ANP Visite d’Etat en Chine du Président Issoufou : arrivée à Hangzou, 1ère étape ACP L’épidémie d’Ebola dépasse le cap de 1900 cas au Nord-Est de la près de 10 mois après sa déclaration AIP Côte d’Ivoire/ Don de kits d’accouchement aux mamans de la maternité du CHU de Yopougon MAP La Chambre des représentants poursuit l’institutionnalisation de la coopération avec les parlements africains sur la base d’une diplomatie solidaire (M. El Malki) ACP RDC: Les travaux de réparation des dragues d’Inga presque terminés, selon l’Ir Ngoyi AIP Côte d’Ivoire-PS Gouv 2019-2020/ Les villes doivent se soutenir dans leur développement (Ministre) ACP RDC: Trois missions d’observation électorale recommandent la révision de la loi électorale

Depuis Tunis, le ministre Bruno Koné appelle à « Construire une Afrique des TIC plus forte »


Abidjan, 03 juin 2015 (AIP) – Le ministre ivoirien de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Bruno Nabagné Koné, insiste sur la nécessité d’une forte implication des gouvernements en matière de construction d’infrastructures robustes et en vue de favoriser l’accès des populations aux outils terminaux.

« L’Afrique a besoin des TIC pour se développer, et il revient aux gouvernants d’accélérer le mouvement », a affirmé le ministre, soulignant que le secteur privé seul ne pourra pas impulser le développement souhaité en la matière.
Bruno Koné s’exprimait ainsi depuis Tunis, à l’ouverture des Journées de partenariat numérique tuniso-ivoirien qui se tiennent dans la capitale de Tunisie.

L’objectif de ces journées est de renforcer les relations bilatérales entre les deux pays en matière des technologies de l’information et de la communication.

Aussi, le premier responsable des TIC en Côte d’Ivoire, également porte-parole du gouvernement, a-t-il profité de la tribune pour expliquer la politique gouvernementale de développement des TIC, notamment à travers les cinq axes établis que sont le cadre juridique, l’infrastructure, l’accessibilité, le contenu et les ressources humaines.

Dans la droite ligne du partenariat numérique entre les deux pays, Bruno Koné et son homologue tunisien Noomane Fehri se sont engagés à créer un cadre favorable et dynamique aux échanges et à la collaboration entre les acteurs publics et privés de leurs pays respectifs.

Ils ont aussi pris la ferme résolution de faire en sorte que la coopération tuniso-ivoirienne en matière de TIC face tâche d’huile, afin de créer une Afrique des TIC encore plus forte.

L’organisation de ces Journées initiées par le ministère tunisien des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique, a été convenue lors de la participation d’une délégation tunisienne conduite par M. Fehri aux Journées de l’Entreprise numérique et à l’Exposition ConsultAfric à Abidjan, les 09 et 10 avril dernier.

Le 1er juin, avant le début des Journées de partenariat numérique tuniso-ivoirien, les deux ministres ont procédé à l’ouverture officielle de la troisième édition du Sommet Africain de l’Internet 2015 (Africa Internet Summit 2015 – AIS’15) qui se tient à Tunis, depuis le 24 mai sur le thème «Au-delà de la connexion : Interconnexion pour le développement de l’Afrique».

Cmas.

Dans la même catégorie