APS TOURNOI U20 : DIOMANSY KAMARA DÉSIGNE SON TRIO DU PREMIER TOUR ANP Diffa N’glaa : Les principaux édifices seront livrés au plus tard le 24 décembre (Gouvernement) AGP L’opérateur de télécommunication Airtel Gabon se dote d’un siège à Koulamoutou GNA FDA launches ‘operation consumer-one officer’ campaign AGP CEEAC: Ali Bongo Ondimba passera le flambeau à Denis Sassou Nguesso ce vendredi à Libreville GNA The Mastercard Foundation supports CAMFED to launch e-learning assets APS LES DÉPUTÉS PLANCHENT SUR LA LFI 2021 EN PLÉNIÈRE APS MAMADOU TANDJA SERA INHUMÉ DANS SON VILLAGE NATAL APS TOURNOI U20 : LE COACH MALIEN DE LA MAURITANIE RACONTE SON MATCH CONTRE SON PAYS D’ORIGINE APS LA BAD VEUT ACCROÎTRE LA PERFORMANCE DE SON PORTEFEUILLE AU SÉNÉGAL

DES ACTEURS LOCAUX DE LA ZONE OUEST DES PLATEAUX SENSIBILISES


  26 Octobre      8        Société (25241),

   

Kpalimé, 26 oct. (ATOP) – Les membres des Comités de développement villageois et de quartiers, (CVD/CDQ), ceux des Organisations de Défense des Droits de l’Homme (ODDH), des leaders d’opinion et les membres des Comités locaux de paix (CLP) de la zone ouest de la région des Plateaux, ont été sensibilisés, le vendredi 23 octobre à Kpalimé, sur la jouissance des Droits économiques et sociaux et culturels (DESC) comme facteurs de consolidation de la paix.
Organisée par la Commission nationale des Droits de l’Homme (CNDH) avec le soutien du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée de la paix le 21 septembre de chaque année. Il s’est agi d’amener ces acteurs à être des vecteurs de paix dans leurs communautés en cette période de crise sanitaire. Il a été question aussi d’exhorter les différents acteurs à promouvoir le respect des DESC au même titre que les droits civils et politiques.
Les participants ont suivi des présentations sur la CNDH et ses missions ; l’impact de la covid-19 sur la jouissance des DESC et des partages d’expériences sur des initiatives nationales et locales en matière de DESC pour la consolidation de la paix en période de crise sanitaire.
La présidente de la sous-commission Promotion et Protection des Droits de l’Homme à la CNDH, Mme Atitso Afi Jacqueline a indiqué que les DESC sont au cœur du développement du pays, précisant qu’il ne peut y avoir, ni développement durable sans leur prise en compte. « Il est donc plus qu’évident qu’il existe un lien étroit entre la réalisation des DESC et l’atteinte des Objectifs du développement durable (ODD) et ceux du Plan national de développement (PND) », a précisé Mme Atitso.
Elle a souligné que le monde entier traverse une crise sanitaire (Covid-19) qui impacte la situation économique et sociale des populations. Cette situation selon elle, peut engendrer des crises sociales susceptibles de remettre en cause la paix civile si l’on n’y prend pas garde.
« En choisissant de faire une sensibilisation sur les DESC, la CNDH a voulu rappeler l’importance de cette catégorie de droits dans la vie de l’être humain, surtout en cette période de crise sanitaire qui vient accentuer les inégalités au sein des populations, et exacerber la vulnérabilité des groupes défavoriser de la société », a expliqué la représente de la présidente de la CNDH.

Par rapport à la crise sanitaire, Mme Atitso a aussi fait appel aux communautés de base pour accompagner les efforts du gouvernement. « Je voudrais vous inviter à mobiliser vos énergies pour développer nos localités respectives, à travers des initiatives locales, et offrir ainsi un mieux-être à nos communautés », a-t-elle dit.
Le secrétaire général de la préfecture de Kloto, Sogoyou Békéyi a indiqué que le devoir de la CNDH à travers cette activité est de participer à la construction et à la préservation de cette valeur sociale cardinale qu’est la paix. Selon lui, cette activité est inscrite dans le PND qui prend en compte toutes les dimensions humaines ayant pour soubassement, les droits de l’homme comme pilier central de l’accélération socio-économique du pays.

Dans la même catégorie