Sénégal – Ziguinchor : Abdoulaye Baldé déplore le décès d’un militant dans des violences Sénégal : Des femmes investies pour les élections locales formées à la gouvernance territoriale Sénégal : Cérémonie de présentation du livre ‘’Mbass mi, Covid-19’’, mercredi à Blaise Senghor Sénégal – Ziguinchor : Seydou Sané réfute les accusations d’irrégularités Sénégal – Parcelles assainies : le manque de matériel et de personnel perturbe le vote à l’unité 14 Sénégal / Rufisque : Démarrage tardif, affluence et lenteurs dans plusieurs centres de vote Côte d’Ivoire- AIP : Le maire Assalé Tiémoko veut investir dans le capital humain à Tiassalé Côte d’Ivoire-AIP : L’OIA-Riz vise la souveraineté de la Côte d’Ivoire en matière de riz Côte d’Ivoire-AIP: Plus de cent tonnes de cacao brûlés dans un incendie à Tiassalé Côte d’Ivoire-AIP: La jeunesse appelle les parents à plus d’autorité pour la réduction de la violence à Odienné

DES AGROPOLES POUR DÉCONCENTRER LE TISSU INDUSTRIEL


  22 Octobre      23        Economie (14064),

   

Diourbel, 22 oct (APS) – Les pouvoirs publics veulent déconcentrer le tissu industriel à travers la création de trois agropoles à l’échelle du territoire, a déclaré jeudi à Diourbel, Abdoulaye Ly, coordonnateur des investissements au ministère de l’Industrie.

’’Nous ne voulons plus que Dakar concentre 90% des industries. La création des agropoles va permettre une déconcentration des industries de Dakar vers les territoires’’, a-t-il dit au cours d’un atelier sur l’actualisation de la politique industrielle du Sénégal.

Dans le cadre de la mise en œuvre du PSE, les pouvoirs publics projettent de réaliser trois agropoles couvrant les zones nord (Louga, Matam et Saint- Louis), centre (Diourbel, Fatick, Kaffrine et Kaolack) et sud (Kolda, Sédhiou et Ziguinchor).

Ces agropoles visent à contribuer au renforcement de l’industrialisation du Sénégal à travers les chaînes de valeur agricoles grâce à la mise à disposition d’infrastructures durables et d’équipements d’exploitation.

Faisant une présentation du rapport diagnostic des orientations pour la stratégie et la politique industrielle, M. Ly a rappelé que le tissu industriel caractérisé par une diversité est concentré à Dakar.

’’Le tissu industriel sénégalais composé de 128 grandes entreprises est concentré à Dakar et Thiès’’’, a relevé le conseiller technique.

Selon lui, ’’plus de 165 milliards ont été mobilisés en 2019 pour les agropoles et les plateformes industrielles et 550 milliards (sont) attendus en 2021 2022’’.

Pour attirer plus d’investisseurs, l’Etat doit lever certaines contraintes qui n’encouragent pas le développement de l’industrialisation des territoires sénégalais, selon M. Ly.

’’Il faut sécuriser les investissements et rendre le secteur beaucoup plus attractif. L’industrie sénégalaise est un secteur qui n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière’’, a relevé Baboucar Moundor Ngom, adjoint du gouverneur de Diourbel chargé des Affaires administratives.

Selon lui, l’Etat doit également investir dans la recherche et orienter la formation vers des filières porteuses.

Dans la même catégorie


Article

  23 Janvier     7

Article

  23 Janvier     8

Article

  23 Janvier     4

Article

  23 Janvier     6