ANGOP Covid-19: Angola regista 46 novos casos APS MÉDINA BAYE : ANSAROU DINE RENOUVELLE SES ENGAGEMENTS AU NOUVEAU KHALIFE APS UN OFFICIEL DÉCLINE ‘’SEPT ACTIONS’’ POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TOURISME EN MILIEU RURAL APS EDOUARD MENDY ENRICHIT SES ANCIENS CLUBS (MÉDIA) APS LE PROJET DU MUSÉE-MÉMORIAL ’’LE JOOLA’’ PRÉSENTÉ AUX CHEFS COUTUMIERS DU KASSA AGP Gabon : Le CLR installe les nouveaux responsables dans la Noya MAP Kenya: Saisie à Juja de 700 kilogrammes de cannabis et arrestation de cinq trafiquants GNA Ghanaians advised to observe COVID-19 protocols to prevent new infections GNA Government has identified sources of funding to Western Togoland Secessionists -Oppong Nkrumah GNA Agona East District Assembly Supports PWDs

Des associations de jeunesses échangent avec Hamed Bakayoko sur leurs conditions


  15 Septembre      9        Société (23128),

   

Abidjan, 15 sept 2020 (AIP)-Des associations de jeunesses ont échangé, le lundi 14 septembre 2020, avec le Premier Ministre, Hamed Bakayoko, au Palais de la culture de Treichville (Abidjan), à l’occasion d’une rencontre initiée par la Primature en vue de « capter les préoccupations de la jeunesse ».

Cette plateforme d’échanges avec la jeunesse est une aubaine pour M. Bakayoko d’échanger avec cette frange de la population sur les défis auxquels elle fait face et surtout de partager avec elle, la vision du gouvernement sur son rôle dans le développement du pays.

Dans leurs différentes interventions, les leaders des associations de jeunesses ont tous interpellé le Premier Ministre sur la situation de l’employabilité des jeunes. « Beaucoup a été fait, mais beaucoup reste encore à faire », a fait savoir, le responsable de la Fédération nationale des unions des jeunesses communales de Côte d’Ivoire, Diabaté Gaoussou.

Dans un élan d’ensemble, tous ont égrené le chapelet de doléances d’une jeunesse qui ploie encore sous le faix du fardeau des difficultés sociales. Aussi, ont-ils souhaité plus d’actions en faveur de la jeunesse et appelés les politiques à ne pas instrumentaliser les jeunes à des fins politiques.

Les problèmes épluchés par plus de 300 associations et organisations de jeunesses mobilisées pour cette rencontre ont touché l’éducation, la formation, l’emploi, la sécurité, le droit des femmes, la politique…

En guise de réponse à ces préoccupations, le Premier Ministre a rassuré,  » tous les points seront traités, j’ai bien pris note ».

A ces échanges, sont intervenus successivement le Conseil national des jeunes, la Fédération nationale des unions des jeunesses communales de Côte d’Ivoire, l’association de la jeunesse rurale, la jeunesse du Front populaire ivoirien et celle de l’Alliance des forces démocratique (Afd), la jeunesse du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), des associations estudiantines dont la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), les associations estudiantines confessionnelles, la société civile et les organisations non gouvernementales.

Dans la même catégorie