AIP Le maire d’Aboisso pour l’implication des populations dans la gestion de la commune AIP Des équipements et des vivres à une pouponnière de Soubré AIP Série d’incendies « mystérieux » de domiciles à Latokaha MAP Mali : Le SG de l’ONU condamne une attaque contre les Casques bleus MAP Des plasticiens marocains et africains participent à une exposition d’art collective APS L’EXPOSITION DES ŒUVRES DE LÉONARD DE VINCI S’INSCRIT DANS ‘’LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ’’ (PR HAMADY BOCOUM) APS UGB : LES ÉTUDIANTS ENTAMENT UNE OPÉRATION D’EMBELLISSEMENT DU CAMPUS DE SANAR GNA Reopening of schools: Booksellers bemoan low patronage of products APS LIGUE 1 : LES ‘’AFRICAINS’’ TEUNGUETH FC ET JARAAF CONFIRMENT GNA GLOWA schools twenty adolescent girls, five patrons in leadership roles.

Des associations féminines sensibilisées aux droits de la femme à Bondoukou


  26 Novembre      11        Société (27340),

   

Bondoukou, 26 nov 2020 (AIP) – La commission régionale du Conseil national des droits de l’homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) a sensibilisé, mercredi 25 novembre 2020, des membres d’associations féminines de Bondoukou (Nord-est, région du Gontougo) aux droits de la femme, lors de la célébration de la Journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes.

Le président de la commission régionale, Kossonou Richard, a indiqué que les femmes doivent s’approprier leurs droits et procéder à des recours quand un cas de violence sur une femme est dument constaté afin d’avoir des réparations, notamment des sanctions judiciaires pour que ces actes ne soient plus répétés.

M. Kossonou a invité les participantes à contribuer à la promotion des droits de la femme afin que certaines pratiques portant atteintes à l’intégrité physique, psychique et morale de la femme soient dénoncées. Il a affirmé que les femmes ne doivent plus ignorer leurs droits mais plutôt les faire valoir afin de mettre un terme aux violences sur leur personne.

La Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes a été instituée par l’Organisation des Nations-Unies (Onu) et célébrée chaque 25 novembre. C’est l’occasion pour l’Organisation d’inviter les gouvernements, les organisations internationales et les ONG d’organiser des activités pour sensibiliser le public sur les préjudices causées par les violences subies par la gente féminine.

(AIP)

Dans la même catégorie