AIP Ladji Abou Sanogo installé officiellement dans ses fonctions de délégué général de l’UNJCI ACP La pastèque augmente la vitalité des vaisseaux sanguins, selon un médecin ACP Dr Nico ou génie artistique dans le fondement de la musique congolaise moderne (Arthur Kayumba) ACP La 20ème édition du Festival national de Gungu confirmée du 24 au 28 septembre 2020 au Musée national de la RDC AGP Siguiri/Société : Renforcement des capacités des jeunes au montage des projets. AGP Mamou/environnement : 10 hectares de forêts reboisés par les chasseurs de Teguereya APS LE PROJET GOYN PRÉSENTÉ AUX ACTEURS DE DIOURBEL APS LE CORONAVIRUS IMPOSE SA LOI AUX ASC APS COVID-19 : LE PIB RÉEL DU SÉNÉGAL SE CONTRACTERA DE 0,7 % EN 2020 (FMI) APS 30 FILLES DU CENTRE SAUVEGARDE DE THIÈS FORMÉES EN COUTURE

DES CHERCHEURS DE L’ISRA DÉMARRENT L’ECOLE D’HIVERNAGE, UNE SESSION DE PARTAGE DE RÉSULTATS ET DE VISITES DE TERRAIN


  23 Août      9        Agriculture (1501),

   

Thiès, 23 août (APS) – Une quarantaine de chercheurs de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) de Bambey et Thiès ont démarré, dimanche, dans la capitale du rail, leur rencontre annuelle de partage des résultats de leurs recherches, avec leurs partenaires techniques et financiers, ainsi qu’avec les producteurs, qui sera couplée à une tournée de terrain dans plusieurs localités du pays.

Quarante chercheurs et une dizaine de membres du personnel d’appui des centres de l’ISRA de Bambey et Thiès prennent part à cette rencontre, qui se tient au CERAAS, situé dans l’enceinte de l’Ecole nationale supérieure d’agriculture (ENSA) de Thiès. Les chercheurs du Centre national de recherche agricole (CNRA) et de l’Unité de production semencière, deux structures basées à Bambey, se sont joints à leurs collègues du CERAAS de Thiès.

Ces journées dites de pré-programmation, un rendez-vous annuel de la recherche agricole qui se tient d’habitude sur une journée, durera six jours, cette fois-ci. Soit jusqu’à vendredi. La rencontre est encore appelée ‘’Ecole d’hivernage’’ sous sa nouvelle forme qu’elle prend pour la première fois.

Outre les présentations des résultats de la recherche, les ingénieurs agronomes feront une tournée auprès des producteurs pour voir si les technologies qu’ils ont développées sont utilisées par les paysans. Ce périple les mènera en milieu paysan et dans des stations de recherche de Thiès, Bambey, Nioro, Kolda, Séfa, Tambacounda, Kaffrine et Kaolack.

Ces visites de terrain devront les aider à déterminer les raisons de l’utilisation ou de la non-utilisation des produits de leurs innovations, a expliqué Ndjido Ardo Kane, directeur du CERAAS, lors d’une visite de champ démonstration. Selon lui, ce sont des moments d’évaluations qui leur permettront de ‘’voir si la recherche a répondu a répondu à leurs préoccupations’’ mais aussi de recueillir auprès d’eux ‘’de nouveaux besoins que la recherche devra adresser’’.

Le Centre d’étude régional pour l’amélioration de l’adaptation à la sècheresse (CERAAS) est identifié par la CEDEAO comme un ‘’centre régional d’excellence’’ pour la recherche, concernant six chaînes de valeur que sont le mil, le fonio, le sorgho, auxquelles s’ajoutent l’arachide, le niébé et le soja, a dit son directeur, Ndjido Kane.

Vu sa dimension sous-régionale, ce centre prend en compte les préoccupations nationales des agriculteurs sénégalais, tout en partageant les innovations développées avec la sous-région.

La pré-programmation, première phase du cycle d’activités de l’ISRA, est suivie de l’étape de la programmation, où tous les chercheurs se réunissent pour faire leurs prévisions de recherches de l’année prochaine, explique M. Kane. A la fin de l’année, le conseil scientifique et technique (CST) recourt à des consultants pour évaluer les résultats de leurs recherches. Des rapports sont produits et envoyés au ministère de l’Agriculture et l’Equipement rural.

Cette première édition de l’Ecole d’hivernage devrait aider à une ‘’meilleure structuration des programmes de recherche’’ du CNRA et du CERAAS, en adéquation avec le Plan stratégique de développement 2018-2022 de l’ISRA et du statut de centre régional de référence du CERAAS, notent les organisateurs.

Dans la même catégorie