Inforpress Governo nomeia novos directores para as cadeias da Praia e da ilha do Sal MAP A l’ONU, un plaidoyer pour la coopération et la solidarité face à la pandémie MAP Réunion à Tanger autour de l’impact du coronavirus sur l’artisanat MAP Laâyoune, Benguerir et Chefchaouen rejoignent l’UNESCO MAP Casablanca: L’employabilité des jeunes au cœur d’une convention TIBU/Lydec GNA Mahama suspends campaign over voters’ register GNA YEA saves GHc82.5 million from « ghost names » detection GNA Let’s show appreciation by voting to retain President Akufo-Addo – Katakyie ACI CONGO : 607 APPRENANTS FORMES EN ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE APS DÉCÈS DU COLONEL FALLOU WADE, ANCIEN DE LA MUSIQUE PRINCIPALE DES FORCES ARMÉES SÉNÉGALAISES

Des directeurs de la jeunesse renforcent leurs capacités en matière de gestion des risques


  4 Septembre      15        Société (22951),

   

Abidjan, 04 sept 2020 (AIP) – Des directeurs régionaux et départementaux de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes des régions du Gontougo et du Bounkani ont renforcé leurs capacités en matière de gestion des risques dans une unité administrative, lors d’un atelier, jeudi 03 septembre 2020, à Bondoukou (Nord-est).

Cet atelier, initié par le ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes vise également à renforcer la collaboration entre les directeurs régionaux et départementaux et les responsables des antennes régionales de l’Agence emploi-jeunes.

Selon, l’inspecteur général du ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes Kablan Kouamé, la gestion des risques est un élément clé en termes de performance, de visibilité et de résultats concrets.

Pour M. Kablan, il est important d’identifier, d’analyser, et donner des réponses à tous les risques de sorte que le projet en cours ne soit pas abandonné. « La gestion des risques vous permet, avant le projet, de faire des choix judicieux et être proactif pendant le déroulement de l’activité », a-t-il fait savoir.

Plusieurs projets dans le Gontougo visant à amener la jeunesse à se prendre en charge financièrement ont été initiés, notamment la formation en 2019 des jeunes dans le cadre du Projet Emploi jeunes et développement des compétences et financement additionnel (PEJEDEC), ainsi que le lancement à Bondoukou d’un projet visant à insérer 3 300 jeunes dans le secteur avicole sur toute l’étendue du territoire national.

(AIP)

zaar/ask

Dans la même catégorie