MAP Accra: La Cédéao décide de maintenir la suspension de la Guinée de toutes ses instances et réclame la tenue des élections dans un délai de six mois (Communiqué) MAP Neuf civils tués dans une frappe aérienne au Nigeria (officiel) MAP Guinée: fin du premier épisode du virus de Marburg en Afrique de l’Ouest (OMS) MAP Le gouvernement éthiopien appelle à une action immédiate pour ramener une centaine de camions pas revenus du Tigray GNA ASF Outbreak: Over 200 pigs dead, seven farms affected GNA Felix Annan ends 10-year stay with Kotoko APS AFROBASKET 2021 : LES LIONNES ENTRENT EN LICE FACE À LA GUINÉE, SAMEDI APS CORONAVIRUS : 01 DÉCÈS ET 26 NOUVELLES INFECTIONS ANNONCÉS INFORPRESS São Vicente: Presidente da UCID volta a apelar para mudança de medida de coacção de Amadeu Oliveira “que está doente” INFORPRESS Futebol: Cabo Verde mantém-se no 77º lugar do ranking da FIFA

Des douaniers sensibilisés sur la procédure de mouvement transfrontalier de déchets


  20 Octobre      53        Société (35713),

   

Abidjan, 20 oct 2020 (AIP)- La direction des déchets industriels et substances chimiques du ministère de l’Environnement et du Développement durable, a organisé, lundi 19 octobre 2020 à Abidjan, un atelier sur la procédure de mouvement transfrontalier de déchets, en vue de sensibiliser le personnel des douanes ivoiriennes.

« Cet atelier permettra de mettre à la disposition des douaniers des informations utiles afin de les aider à comprendre des informations utiles et comprendre les dispositions de la Convention Bâle, à jouer pleinement le rôle fondamental qui est le leur dans l’application de cette convention et par la même occasion, de protéger l’environnement et la santé des populations », a indiqué le directeur général du Développement Durable au ministère de l’Environnement, Dr Gustave Aboua.

Procédant à l’ouverture de cet atelier, le conseiller technique du directeur général des Douanes, Colonel Aboa Léopold Aké, a invité les douaniers à prendre une part active à cette formation, en vue de maîtriser les documents d’autorisation des transferts transfrontalier de déchets et de mieux apprécier les tâches qui leur sont dévolues dans le cadre de leurs contrôles aux frontières lorsqu’il s’agit des déchets dangereux ou pas.

« Le défi de la douane pour préserver la planète est donc le contrôle des mouvements transfrontaliers des déchets dangereux, de produits prohibés, des véhicules polluants, d’exploitation d’espèces protégées », a affirmé Dr  Aboua.

Dans les années 1980, les conséquences épouvantables du trafic illicite de déchets dangereux dans les pays en développement notamment en Afrique ont entrainé une prise de conscience internationale sur la nécessité de contrôler les mouvements transfrontières de déchets. C’est dans ce contexte que sont nés la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et leur élimination et la Convention de Bamako sur l’interdiction d’importer en Afrique des déchets dangereux et sur le contrôle des mouvements transfrontières et la gestion  des déchets dangereux en Afrique.

La Côte d’Ivoire a ratifié à ces deux conventions, a-t-on appris.

(AIP)

Dans la même catégorie