MAP Tour du Sahel de cyclisme (4è étape) : le Maroc confirme sa suprématie MAP Elections au Nigeria: L’INEC teste l’identification biométrique MAP Présidentielle au Liberia: George Weah investi par son parti pour un second mandat APS le Sénégal remporte le CHAN MAP Nigeria: Trois morts dans l’effondrement d’un immeuble à Abuja APS Kédougou : Le village de Bandafassi à l’heure du Festival des minorités ethniques APS Modernisation de l’agriculture: Macky Sall lance un programme de 85 milliards de FCFA APS Cancers: La subvention de la chimiothérapie a augmenté de 500 millions francs CFA en 2023 (officiel) APS Plus de 4000 tonnes de graines d’arachide collectées par la SONACOS dans la zone de Kaolack (DG) MAP Un médecin de l’OMS libéré dans le nord du Mali

Des élèves-ingénieurs présentent une machine de séchage et de refroidissement de produits locaux


  29 Juin      32        Agriculture (3509), Technologie (780),

   

Dakar, 29 juin (APS) – Une machine de séchage et de refroidissement devant permettre une meilleure conservation des récoltes agricoles et des produits halieutiques a été présentée, à Dakar, par des pensionnaires de l’Ecole supérieure polytechnique (ESP) et de l’Institut des hautes études en énergie (IHEE), a constaté l’APS.

L’outil qui marche par l’énergie solaire a été présenté au public, mardi, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de l’atelier de partage des travaux et de solutions appropriées pour les produits alimentaires.

Ce projet est à l’initiative d’un consortium d’écoles d’ingénieurs basées au Sénégal et en Suisse.

’’Le principal objectif est d’améliorer la machine pour son évolution vers une usine, afin de mieux répondre aux attentes des populations en ce qui concerne la conservation et la transformation des produits’’, a expliqué, Malick Kane, enseignant à l’école d’ingénierie et d’Architecture de Fribourg (Suisse).

M. Kane, saluant la coopération entre le Sénégal et la Suisse, a indiqué que ce projet est financé dans le cadre d’un partenariat entre les pays de la Francophonie dans le domaine de l’entrepreneuriat et des technologies appropriées.

Pour sa part, le directeur des études de l’ESP de Dakar, Lamine Thiaw s’est réjoui de cette ’’synergie’’ qui a permis, ’’de fédérer diverses compétences ayant abouti à la conception de cette machine’’ consacrée à la conservation et la transformation des produits locaux.

’’Les populations sont confrontées à d’immenses pertes de récoltes avec la culture de l’oignon, de la tomate et d’autres produits agricoles pour des défauts de conservation’’, a-t-il rappelé.

Selon lui, ’’la guerre entre la Russie et l’Ukraine a fini de montrer la nécessité pour les pays africains d’assurer leur sécurité alimentaire par une disponibilité des produits locaux’’.

Thiaw est d’avis que la sécurité alimentaire est certes ’’la récolte en abondance’’, mais surtout ’’la possibilité de conserver et de ’’transformer’’ les produits récoltés.

Dans la même catégorie