AIP Baromètre des CEOs africains 2020 : La Côte d’Ivoire, pays le plus attractif pour les investisseurs (Etude) AIP Inter/ Alassane Ouattara appelle à une riposte collective contre la COVID-19 AIP Visite d’État: Des cadres de Manfla mobilisent les populations pour le meeting à Zuénoula AIP Visite d’Etat: 1.200 habitants du quartier Proniani de Sinfra connectés au réseau électrique AIP Visite d’État: CI-Energies soutient le secteur éducatif de Sinfra AIP Visite d’Etat: Ouattara va procéder à la mise sous tension électrique de trois villages de Zuénoula AIP Visite d’Etat: les villages de Baazra I, Baazra II et Klazra reconnaissants au chef de l’Etat AIP Visite d’Etat: Les travaux de bitumage de l’axe routier Sinfra-Bouaflé lancés AIP Inter/ Ouattara exprime sa gratitude aux partenaires internationaux engagés pour la réussite de l’élection présidentielle AIP Visite d’Etat : Plaidoyer pour l’électrification de la maternité de Baazra

KLOTO : DES ELEVEURS OUTILLES EN TECHNIQUES DE RENTABILITE DE LEURS ACTIVITES


  20 Août      8        Agriculture (1511),

   

Kpalimé, 20 août (ATOP) – Des éleveurs des villages de la commune Kloto III ont été outillés en techniques de rentabilité de leurs activités, les 18 et 19 août sur le site d’expérimentation du Centre d’action pour le développement rural (CADR) à Kouma Tokpli, à 15 Km au nord-ouest de Kpalimé.

Cette formation, initiée par le CADR, avait pour thème « L’élaboration et la gestion des entreprises ». Elle s’inscrivait dans le cadre du Projet de renforcement et d’appui au développement socio-économique dans la commune Kloto III (ProRADSEC Kloto III 2020-2022).

L’objectif était de contribuer à l’amélioration de la productivité des unités d’élevage des villages de Kloto III. Il s’agissait de préparer ces éleveurs à la psychologie de la production de marché, de les orienter vers une organisation entrepreneuriale des activités et de les diriger vers un investissement intégré basé sur les ressources naturelles de proximité.

Durant cette formation, les éleveurs ont été entretenus sur le développement personnel, la productivité humaine : trinité des actifs (concentration, volonté et énergie), sur l’étude des bulles étroites de concentration de la productivité et l’éducation financière ainsi que sur la préparation de la rédaction d’un plan d’affaires. Les bénéficiaires de cette formation   ont été également renseignés sur la production avicole traditionnelle et la production ovine et caprine traditionnelle locale.

Pour le chargé de programme au CADR, Akpotor Komi Lolonyo, depuis huit ans, ils ont formé les éleveurs sur les différentes thématiques d’élevage et beaucoup ont progressé précisant qu’il faut maintenant les accompagner dans leur évolution à aller vers la production de marché. « Nous ne sommes plus aujourd’hui dans la subsistance, il faut aller vers la production de marché, il s’agit donc d’organiser les productions familiales ou les coopératives en entreprises », a-t-il indiqué. M. Kpotor a demandé aux participants de mettre en pratique les différentes thématiques abordées et d’essayer à tout prix de sortir un plan d’affaires, estimant que cela leur permettra de réfléchir à fonds sur l’activité qu’ils mènent.

Les bénéficiaires ont, par la voix de Mme Tchétché Ami Akpénè, exprimé leur gratitude au CADR et promis de mettre en application les connaissances reçues. Mme Tchétché a signifié particulièrement que c’est une opportunité pour elle de se relancer dans la production animale surtout l’élevage des lapins, de la volaille et des petits ruminants qu’elle a abandonné à cause de l’ignorance des techniques d’élevage.

Dans la même catégorie