MAP Côte d’Ivoire/présidentielle: la procureure de la CPI « préoccupée » par les violences préélectorales APS MACKY SALL DISSOUT LE GOUVERNEMENT ET LIMOGE LA PRÉSIDENTE DU CESE APS MACKY SALL PRÉCONISE LA MOBILISATION DU FINANCEMENT DU PACASEN ET LA FINALISATION DU STATUT DE L’ÉLU LOCAL APS ELIMINATOIRES DE L’AFROBASKET 2021 : BONIFACE NDONG RATISSE LARGE POUR SA PREMIÈRE LISTE AIP Côte d’Ivoire-AIP/ 67 nouveaux cas de Covid-19 GNA Plan Int-Gh trains 150 PTA members to support children in e-learning AGP Gabon: Le Dr Achille Tchuitcheu Nadu installé à la tête du Centre-médical de Mandji APS MACKY SALL SOUHAITE LE RENFORCEMENT DES PROGRAMMES DE CAPACITATION DES JEUNES ANGOP Covid-19: Angola regista 203 novos casos APS « OCTOBRE ROSE » : UNE CAMPAGNE DE DÉPISTAGE DE L’AMICALE DES FEMMES DU JOURNAL LE SOLEIL

DES ÉMISSAIRES DE L’OIF ATTENDUS À BAMAKO LA SEMAINE PROCHAINE


  7 Octobre      10        Arts & Cultures (1254),

   

Dakar, 7 oct (APS) – La secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo, va dépêcher à Bamako, la capitale du Mali, la semaine prochaine, une délégation « de haut niveau », dans le cadre du rétablissement de l’ordre constitutionnel de ce pays.

La mission sera conduite par l’envoyé spécial de l’OIF, Cheikh Tidiane Gadio, vice-président de l’Assemblée nationale du Sénégal et ancien ministre des Affaires étrangères.

L’Organisation internationale de la francophonie affirme dans un communiqué que ses émissaires vont rencontrer les nouvelles autorités gouvernementales maliennes, les acteurs politiques et les partenaires internationaux du Mali.

La mission est chargée d’échanger avec ses interlocuteurs sur le « concours » que l’OIF pourra apporter au nouveau gouvernement.

L’organisation déclare vouloir contribuer au rétablissement de l’ordre constitutionnel et de la démocratie au Mali et renforcer ses « programmes et actions au bénéfice direct » des Maliens.

Sa secrétaire générale salue les « avancées » notées dans la mise en place des institutions de transition, avec la désignation d’un président intérimaire, Bah N’Daw, et d’un Premier ministre, Moctar Ouane, ainsi que la formation d’un gouvernement, « conformément aux recommandations formulées par la communauté internationale ».

Dans la même catégorie