AGP Espace Schengen: Moukagni Iwangou prône le rétablissement du droit de visa du Gabon MAP L’intégrité territoriale du Royaume n’est pas à discuter (Ministre des AE des Comores) AGP Gabon : Décès de Paul Okoumba d’Okwatsegue à l’âge de 87 ans APS CONFEJES : 202 PROJETS SOUMIS AU PPEJ PAR 15 PAYS MEMBRES APS EMIGRATION CLANDESTINE : LA MARINE INTERCEPTE UNE PIROGUE, 39 PERSONNES SECOURUES (DIRPA) APS INONDATIONS : LA MAIRIE DE DIOURBEL MOBILISE 100 TONNES DE RIZ POUR AIDER LES SINISTRÉS APS NOTTO GOUYE DIAMA : UNE DIZAINE D’ASP POUR ÉPAULER LA MAIRIE APS TOUBACOUTA : LANCEMENT DES TRAVAUX D’UNE ÉCLOSERIE D’ALEVINS D’UN COÛT DE 39 MILLIONS CFA APS TAMBACOUNDA : LA DOUANE DE KIDIRA SAISIT 1 376 KG DE CHANVRE INDIEN MAP Inauguration de l’ambassade de l’Union des Comores à Rabat

Des entrepreneures ivoiriennes font plusieurs recommandations à l’issue d’un forum économique à Abidjan


  6 Octobre      12        Economie (10074),

   

Abidjan, 06 oct 2020 (AIP)- A l’issue d’un forum économique organisé de lundi 05 octobre 2020 au mardi 06 octobre 2020 à Abidjan par la Fondation Konrad Adenauer (KAS), 30 femmes entrepreneures de Côte d’Ivoire ont fait plusieurs recommandations qui vont servir de plaidoyer auprès des autorités et des institutions compétentes, en présence de la représentante du ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Mme Marguérite Koné Yoli-Bi.

Ce forum a été organisé à Azalaï Hôtel, en collaboration avec l’ONG Empow’her Cote d’Ivoire sur le thème « Femmes entrepreneures : défis et perspectives ».

Ces recommandations ont été faites autour de différents thématiques à savoir « L’influence énorme sociale et culturelle », « Des mécanismes et dispositifs de soutiens financiers mise en place par l’Etat ou les institutions internationales afin de  promouvoir l’entreprenariat », «L’appui de l’Etat pour soutenir le développement des réseaux des femmes entrepreneurs », «Les politiques publiques innovantes », « Les femmes entrepreneurs en milieux rural » et « La promotion des femmes dirigeantes d’entreprise».

Il s’agit, entre autres, du renforcement des mesures pénales et leurs applications contre le harcèlement sexuel, de la prise des décrets contre le mariage forcé et précoce à l’effet de sanctions car 52% de filles de moins de 15 ans sont mariées dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire; la formation des enseignements sur l’égalité du genre dans leur pédagogie d’enseignement afin d’intégrer la dimension Genre dans les programmes scolaires, la mise  en place des mesures incitatives à destination des entreprises qui s’impliquent dans la promotion du genre.

Elles recommandent d’imposer un quota de femmes pour l’ensemble des dispositifs de financement délivrés par l’Etat, de poser un certain nombre de critères de sélection lors de la rédaction des appels d’offres visant à favoriser l’obtention  des fonds pour les femmes, de mener des actions de sensibilisation afin de prévenir et cocher les hommes et les femmes sur leurs droits et devoirs au sein du mariage, de sensibiliser les jeunes filles à l’entreprenariat comme vocation professionnelle en instaurant le système de mentorat à l’école.

Ce forum économique marqué par des travaux de groupe et un panel avait pour objectif d’amener les femmes entrepreneures de Côte d’Ivoire à réfléchir sur la conditions des femmes entrepreneures, les challenges et les enjeux auxquels elles sont confrontées et de faire émerger des recommandations adressées aux autorités et aux organisations compétentes afin d’améliorer la condition des femmes entrepreneures de Côte d’Ivoire.

KAS est une fondation politique allemande qui se focalise sur l’éducation politique et démocratique. Elle est présente dans 16 pays d’Afrique. Depuis 2015, elle est installé en Côte d’Ivoire, précisément à Abidjan, avec des programmes axés surtout sur l’éducation civique en collaboration avec différents acteurs politiques et économiques.

Quant à l’ONG Empow’her Côte d’Ivoire, c’est un réseau international d’organisations qui contribue à l’autonomisation sociale et économique des femmes dans le monde en renforçant leur liberté et leur capacité à en entreprendre. Et ce, à travers des programmes de formation, d’accompagnement et de mise en réseau pour faciliter l’accès des femmes au secteur de l’entreprenariat afin de faire disparaître les barrières auxquelles elles sont confrontées.

Dans la même catégorie