MAP Le plus grand système de câbles sous-marins au monde arrive en Afrique du Sud MAP Dix partis politiques en lice pour les élections sénatoriales au Cameroun MAP « Symphonie africaine”: une fresque murale de l’artiste Moustapha Zoufri embellit une façade du musée Mohammed VI d’arts moderne et contemporain MAP L’Afrique détient la clé de la sécurité alimentaire mondiale (PDG de l’OCP) MAP Afrique subsaharienne: L’emploi, « principal moteur d’adhésion » aux groupes extrémistes violents, selon l’ONU MAP Mali: entretiens entre le président malien et le ministre russe des Affaires étrangères APS Le lycée de Mbacké dans une dynamique de performances (proviseur) APS Macky Sall entame une visite de plusieurs jours à Thiès, cet après-midi AIP Inclusion financière : le ministre Adama Coulibaly échange avec une délégation du groupe CREDITINFO AIP Paix et compétitivité économique : L’ex-président nigérian Obasanjo s’inspire de l’expérience ivoirienne

Des femmes de Duekoue formées sur l’alerte précoce et l’utilisation des TICS


  9 Mars      39        Technologie (781),

   

Duékoué, 09 mars. (AIP)- Des femmes et jeunes filles de Duékoué, actrices de la prévention des conflits, ont été formées sur l’alerte précoce et l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TICs).

Cette formation organisée, vendredi, par le centre de recherche politique d’Abidjan (CRPA) et l’ambassade du Canada se situe dans le cadre du projet de prévention des conflits communautaires.

Il s’agissait lors de cette formation, d’aborder la question des conflits communautaires en s’assurant de l’implication des femmes et jeunes filles de Duékoué, zone marquée par les différentes crises ivoirienne d’une part, et d’autre part, de combiner le système d’alerte précoce avec les technologies de l’information et de la communication (TICs), a fait savoir Mme Desiree Doffou, sociologue, facilitatrice.

Il a été question de proposer, lors de cette rencontre, des méthodes ou stratégies adaptées pour la prévention et la gestion des conflits notamment dans un département où les conflits sont récurrents.

Il s’agit entre autres, des conflits de vente, limitation des terres (fonciers) et peu à peu, des conflits éleveurs agriculteurs et surtout politiques, souligne-t-on.

Au terme de la formation, les participantes ont donc pris l’engagement de sillonner les hameaux et villages pour parler de la paix et la cohésion sociale.

Dans la même catégorie