GNA Ghana among countries of relative peace in Africa, says ex-head of UN peace operations GNA Police Ladies FC labours to pick a point against Sea Lions at home GNA Tema GHS to mark Child Health Promotion Week GNA PUCG matriculates fresh undergraduate students GNA Fire burns down Asante-Mampong College of Education administrative block GNA Clergyman urges Ghanaians to show love towards one another GNA Hollard Life launches MeBanb micro-insurance product ATOP ENERGIE PHOTOVOLTAIQUE : DES ARTISANS ELECTRICIENS DU BATIMENT DE LA « CRM KARA » FORMES ATOP VACCIN ANTI-COVID-19 : DE NOUVEAUX SITES DE VACCINATION DANS LE GRAND LOME ET LES REGIONS ATOP INSTITUTIONNALISATION DU ZAKAT AU TOGO : L’ACMT LANCE LE FONDS TOGOLAIS DE LA ZAKAT

DES FEMMES DE L’OPPOSITION DÉNONCENT L’ARRESTATION DE MILITANTES DE PASTEF


  28 Février      14        Politique (16216),

   

Dakar, 28 fév (APS) – Des femmes leaders politiques et membres de l’opposition sénégalaise, dénonçant « vigoureusement » dans un communiqué conjoint l’arrestation de militantes du parti « Pastef-Les Patriotes », appellent « à la sérénité pour la stabilité et la tranquillité » du Sénégal.

« Nous, membres de la plateforme des femmes leaders politiques et membres de l’opposition sénégalaise, dénonçons vigoureusement l’arrestation arbitraire de nos sœurs affiliées à la cause du parti politique PASTEF-Les Patriotes », écrivent-elles dans ce communiqué dont copie a été transmise à l’APS.

Elles disent exprimer leur « soutien indéfectible » à ces militantes de Pastef et dénoncent « fermement toute entrave à la liberté d’expression et aux droits individuels et collectifs conférés par la Constitution de notre pays ».

Ces femmes leaders demandent, à ce titre, au ministre de l’Intérieur Antoine Diome de « procéder à la libération immédiate et sans condition » de Maimouna Dièye, présidente des femmes de Pastef ainsi que ses camarades.

Ces militantes du parti de l’opposant et député Ousmane Sonko avaient organisé un rassemblement pour protester contre la levée de l’immunité parlementaire de leur leader.

Ce dernier est visé par des accusations de « viols répétés » et de « menaces de mort » portées sur lui par une employée d’un salon de massage et de beauté.

Les signataires de ce communiqué conjoint, dont plusieurs députées et responsables de mouvements citoyens invitent « à la sérénité pour la stabilité et la tranquillité de notre pays ».

Dans la même catégorie