AGP Gabon/Oyem: Le budget du conseil municipal voté à plus de 900 millions de F CFA AGP Gabon/Lutte contre le tabagisme: Une campagne d’information et de sensibilisation lancée à Libreville AGP Gabon/Education nationale: Le Sena demande plus de lisibilité sur les dossiers déjà régularisés AGP Gabon: Liliane Massala présente ses lettres de Cabinet à Louise Mushikiwabo ACP Présentation du dictionnaire essentiel des infractions environnementales en droit congolais Inforpress Porto Novo: Obras da estrada de acesso às Marcelas prevista para os próximos dias – promotores ACP Plus de 39 millions de doses de vaccins avaient été administrées dans 49 États riches, selon l’OMS ACP La deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 se révèle plus meurtrière en Afrique qu’ailleurs, selon Africa-CDC ACP Covid-19 : l’Afrique a atteint plus de 3.310.000 cas confirmés Inforpress Fogo: Ministério da Saúde vai contratar um enfermeiro para Chã das Caldeiras – director região sanitária

Des forces de l’ordre et des leaders de la société civile engagés dans la lutte contre la prolifération illicite des armes légères à Yopougon


  22 Décembre      15        Société (27614),

   

Abidjan, 22 déc  2020 ( AIP)-Des forces de l’ordre et les leaders communautaires se sont engagés dans lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes légères dans la commune de Yopougon, jeudi 17 décembre 2020 au Centre REMAR à Yopougon, Port-Bouët 2, lors d’une conférence publique sur le thème : <<La violence ne passera pas par moi ».

Pour le secrétaire général du réseau d’action sur les armes légères en Afrique de l’ouest ( RASALAO), section Côte d’Ivoire, N’taye Aka Victorien, la lutte contre la prolifération et la circulation illicite des armes est une œuvre perpétuelle et continuelle.

«  C’est pour nous, une manière  de rapprocher les forces de défense et de sécurité de la population de sorte que ces deux communautés puissent travailler main dans la main pour contribuer à la gouvernance locale de la sécurité dans la commune>>, a justifié M. N’taye.

Le chef de la communauté Bété à Yopougon, Port-Bouet 2, Ote Georges s’est réjoui du bon rapport existant entre les forces et les habitants de son quartier.

<< Il y a une très bonne collaboration entre les forces de l’ordre et notre population car nous informons les membres de notre  communauté des décisions arrêtées lors de nos rencontres avec les responsables locaux chargé de la sécurité>>, a souligné M. Oté lors de cette conférence publique organisée par RASALAO-CI qui a bénéficié de l’appui  financier de l’Union Européenne à travers l’ONG COGINTA.

(AIP)

Dans la même catégorie