AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Africa Santé Expo 2021, du 20 au 21 mai à Abidjan AIP Point de la situation de la COVID-19 au 21/01/2021 AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Signature d’un partenariat entre le centre Jubilée de Korhogo et un organisme allemand pour la prise en charge des malades mentaux AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La mine d’or d’Ity mène plusieurs actions au bénéfice des populations de Zouan-Hounien APS LIGUE 1 : TEUNGUETH FC ET JARAAF, LES FAVORIS AU TITRE, SELON BADARA SARR MAP Bénin : 56 millions $ de l’UE pour la riposte anti-covid-19 MAP Gabon : Campagne nationale de sensibilisation sur les effets néfastes du tabagisme MAP Côte d’Ivoire : Retard de livraison des vaccins Pfizer GNA COVID-19: Seven new cases recorded in 24 hours in Hohoe GNA Senior Staff of Ghanaian Universities begin indefinite strike

DES JEUNES HANDICAPES VISUELS A L’ECOLE DU LEADERSHIP ET DU PLAIDOYER


  17 Décembre      10        Société (27561),

   

Lomé, 17 déc. (ATOP) – L’Association togolais des aveugles (ATA) de concert avec l’Union africain des aveugles (UAFA) organise du 16 au 18 décembre à Agoè-Nyivé, une formation à l’endroit des jeunes handicapés visuels et les membres du bureau exécutif, sur le leadership et le plaidoyer.
Cette formation couplée au lancement du projet « Promotion des droits des personnes aveugles et malvoyantes en Afrique à travers le protocole Africain sur les handicaps », a reçu l’appui financier de l’Agence norvégienne pour la coopération internationale (NORADI). L’objectif est de contribuer à la ratification du protocole africain sur le leadership par les gouvernements des huit pays à savoir : le Ghana, le Cap Vert, le Lesotho, la République du Congo, le Sao Tomé et Principe, l’Agola, le Malawi et le Togo.
Il s’agit aussi de renforcer la capacité des participants sur le contenu du protocole en vue de son appropriation, de les outiller sur le leadership et les techniques de plaidoyer pour leur implication dans le processus de ratification du protocole.
Ce protocole Africain sur les handicaps est la domestication de la convention relative aux droits des personnes handicapées au niveau des Nations Unies sur le continent africain et qui promeut le respect, la protection et la promotion des droits des personnes handicapées. Sa vision est celle d’un continent où les personnes aveugles et malvoyantes jouissent de l’égalité des droits, de l’inclusion sociale et de la pleine participation au développement.
Durant la formation, l’assistance passera en revue le protocole, son contenu, son ambition, ses impacts et son implication sur les personnes handicapées. Elle sera aussi outillée sur les thématiques comme le leadership, le plaidoyer, les techniques de plaidoyer, les plans de mise en œuvre pour le plaidoyer, les stratégies pour amener le gouvernement togolais à ratifier le protocole.
A l’occasion, une bourse de l’Union Mondiale des Aveugles (UMA) d’une valeur de 435.000 F CFA a été remise à l’étudiante malvoyante Mamadou Aminatou de l’Université de Kara pour l’encourager à poursuive ses études.
La présidente de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), Mme Nakpa Polo a indiqué que l’Afrique subsaharienne compte à elle seule, 26 millions de personnes handicapées de la vue dont 6 millions atteintes de la cécité totale. Fort de ce constat, elle a déclaré que la CNDH devrait faire davantage pour fédérer les différentes initiatives en vue de parvenir à plus de résultats probants sur le terrain. Pour ce faire, elle a déclaré avoir saisi les ministres en charge de l’Action sociale et celui des Droits de l’Homme pour mettre, entre autres, à la disposition des personnes handicapées auditives des masques transparentes et la ratification par le Togo du protocole à la charte africaine des droits de l’Homme et des peuples relatif aux personnes handicapées en Afrique signé par le Togo le 22 mai 2019.
Le directeur de cabinet du ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation, Biléba N’gmebib a souligné que cette rencontre est une occasion pour le ministère de réaffirmer la reconnaissance du gouvernement à l’UAFA, l’ATA pour leur accompagnement en ce qui concerne la prise en compte des besoins spécifiques des personnes handicapées dans les politiques nationales de développement. Il a invité les participants à une écoute attentive et à des échanges fructueux pour la ratification du protocole.
Le directeur de l’ATA, Ayassou Komivi a fait savoir que leur ambition est de promouvoir le développement inclusif des personnes handicapées visuelles et de valoriser leurs potentialités. Il a lancé un appel au gouvernement à donner une part égal de chance aux personnes handicapées, à envisager un mécanisme de recensement de personnes handicapées afin qu’elles puissent bénéficier d’une protection sociale, car ces personnes, affirme-ils, participent d’une manière ou d’une autre au développement économique et social du Togo. Il a témoigné sa gratitude aux partenaires et au gouvernement pour les diverses initiatives prises pour réduire un tant soit peu les difficultés des personnes handicapées visuelles. Le directeur de l’ATA a lancé un appel au gouvernement pour la ratification du protocole et souhaité plein succès à la formation.

Dans la même catégorie