GNA Parliament set to vet President’s nominees GNA COVID-19: Ghana records more than 600 daily infections AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Deux tonnes de ciment et un million pour soutenir la construction de deux mosquées à Tengrela AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le ministre KKB attendu dimanche dans le village du président Laurent Gbagbo APS UNE ASSOCIATION FRANÇAISE OFFRE DU MATÉRIEL MÉDICAL À L’HÔPITAL RÉGIONAL DE THIÈS APS PRÉSIDENCE DE LA CAF : AUGUSTIN SENGHOR DIT SE PRÉSENTER EN CANDIDAT FAVORI APS DES PARTENARIATS PUBLIC-PRIVÉ NOUÉS À DIOURBEL POUR OFFRIR DES EMPLOIS À 308 JEUNES APS LE SIÈGE DE LA ZONE A DE L’UFOA SERA DÉLOCALISÉ À DAKAR AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Lancement de la deuxième dose de la vitamine A et de déparasitant à Gbéléban AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le premier préfet du département de Bonon présenté à la population

Des leaders de jeunesse de Bondoukou évalués sur les comportements à risque en matière de la santé sexuelle de reproduction


  17 Décembre      16        Société (27649),

   

Bondoukou, 17 déc 2020 (AIP) – Des leaders de jeunesse de Bondoukou ont été évalués sur les comportements à risques en matière de la santé sexuelle de reproduction, lors d’une rencontre, mercredi 17 décembre 2020 à Bondoukou, (Nord-est, région du Gontougo), à l’initiative de la direction régionale de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes.

Cette rencontre, avec l’appui financier  du Fonds des Nations-Unies pour la population (UNFPA),  fait suite à un séminaire de sensibilisation des leaders d’associations de jeunes, en juin, sur la maîtrise de la sexualité responsable et l’amélioration des connaissances  en matière d’éducation sexuelle complète et de la santé sexuelle de reproduction.

Selon le directeur régional Le directeur régional de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Souleymane Banassi, l’objectif de ce séminaire était d’amener les leaders de jeunesse à prendre leur responsabilité par la sensibilisation de tous les autres groupements de jeunes afin d’éviter les comportements à risques liés à la sexualité de la reproduction.

« Il s’agit durant cette rencontre de partager les bonnes pratiques et de voir les difficultés rencontrées afin de trouver des solutions qui pourront aider les jeunes souvent exposés à de nouvelles infections », a-t-il fait savoir. Il a rappelé que la région du Gontougo est une zone de préoccupation pour l’Etat.

En avril 2019, le ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes avait initié une campagne dénommée « Jeunesse saine Paquinou 2019 » qui  visait à réduire les nouvelles infections à VIH, les grossesses précoces et non désirées, la consommation abusive de l’alcool et des drogues et les comportements sexuels à risques chez les adolescents et les jeunes par des programmes de sensibilisation de proximité et de masse.

(AIP)

Dans la même catégorie