APS L’ASSU OFFRE DES CONSULTATIONS MÉDICALES GRATUITES POUR LANCER SES ACTIVITÉS ANP Niamey : Lancement des initiatives de la BIT sur les sciences et la finance islamique ANP Bientôt un complexe commercial de l’université islamique à Niamey MAP Nigeria: six soldats tués dans une attaque de Boko Haram APS LE PM LANCE LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION D’INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES DANS LE SALOUM AIP Côte d’Ivoire: Des résultats probants enregistrés à la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) AIP Côte d’Ivoire: Un homme se suicide pour protester contre la conversion de sa femme au christianisme AIP Côte d’Ivoire: Les musulmans de Tiassalé invités à taire leurs querelles MAP La 2ème édition des rencontres africaines d’intelligence économique à Dakhla en juin prochain MAP Burundi: une famille de six personnes décimée par des pluies diluviennes

Des ministres de l’espace UEMOA à Ouagadougou, ce vendredi, pour discuter de la TNT


   

Ouagadougou, 22 septembre 2016 (AIB) Les ministres en charge de la Communication et des Technologie de l’information et de la communication (TIC) de l’espace Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), se retrouvent demain vendredi, à Ouagadougou pour discuter du processus de passage à la Télévision numérique terrestre (TNT).

Selon les organisateurs de la réunion, celle-ci va permettre d’échanger sur l’évolution du processus de transition numérique dans la zone monétaire.

Cette rencontre des ministres intervient après celle des experts des huit pays membres de l’espace communautaire qui ont échangé sur le sujet, mercredi, dans la capitale burkinabè.

Il s’est agi pour les spécialistes de la question d’analyser les difficultés qui plombent la marche vers la technologie numérique et de faire des propositions idoines en vue d’être au diapason de la directive de l’Union internationale des télécommunications (UIT).

A entendre l’expert en TIC de l’UEMOA, Abossé Kpakpo, le conclave a permis aux participants de s’inspirer des expériences respectives de chaque Etat membre, en termes d’échec et de réussite.

Dans le processus, le Burkina Faso semble être en bonne posture pour rattraper son retard. En effet, à en croire la directrice générale (DG) de la Société burkinabè de télédiffusion (SBT), Kadidia Savadogo, tous les obstacles ont été levés.

Aux dires de Mme Sawadogo, les financements nécessaires ont été débloqués et le pays est actuellement dans une dynamique d’acquisition des équipements pour mettre en marche les premières stations numériques dans trois mois.

«D’ici septembre 2017 au plus tard, nous comptons pouvoir achever l’ensemble du processus dans notre pays », a-t-elle annoncé.

Dans l’espace communautaire, le souhait des pays membres est de voir la TNT devenir une réalité au plus tard en 2018.

La date butoir pour le passage à la Télévision numérique terrestre (TNT) avait été fixée au 17 juin 2015 par l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Cependant, le processus de passage à la TNT piétine dans la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest dont ceux de l’UEMOA qui regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Agence d’information du Burkina

ak/ntd

Dans la même catégorie