MAP Le soutien de la cause palestinienne passe par la production de films MAP La Fédération africaine des véhicules anciens voit le jour ACP Une application pour certifier les produits congolais ACP Le Conseil d’administration de la FEC renouvelle son engagement aux principes d’un Etat de droit ACP RDC-RCA: un don de 3,5 millions de dollars de la BAD pour un projet d’interconnexion électrique ACP L’accompagnement des ETD dans la gestion des fonds de la redevance minière, principale recommandation de AMI 4 ACP Le président national du FLNC en tournée dans les différents districts de Kinshasa ACP Le BCNUDH note une diminution de près 16% de violations des droits de l’homme en RDC au mois d’octobre MAP Le Maroc, un partenaire « très fiable » avec lequel l’UE souhaite poursuivre le partenariat (Commissaire UE) ABP La Journée mondiale de lutte contre le sida célébrée à Natitingou sous le signe des progrès enregistrés dans l’Atacora

Des musiciens descendent dans la rue pour une manifestation silencieuse contre la «négligence» des autorités face à leur situation


  19 Octobre      13        Musique (245),

   

Praia, 19 oct (Inforpress) – Un groupe d’artistes, vêtus de noir, est descendu dans la rue dimanche pour manifester contre ce qu’ils considèrent comme une «négligence» de la part des autorités par rapport à la situation qu’ils traversent, en raison de la pandémie de covid-19.
« Les musiciens traversent de nombreuses difficultés à cause de cette pandémie et nous avons déjà attendu longtemps, mais nous avons constaté qu’ils ne nous prêtent aucune attention et, par conséquent, nous avons décidé de faire cette manifestation silencieuse », a expliqué le porte-parole des manifestants Zé Rui de Pina, s’adressant à la presse.
Selon Zé Rui, les musiciens «sont arrêtés» depuis mars, date à laquelle les premiers cas de covid-16 sont apparus dans le pays et «sans perspectives sur une date à laquelle nous reprendrons nos activités».
«Nous sommes venus dans la rue parce que nous voyons tout se passer, à savoir les campagnes [électorales] et les lieux à rouvrir, alors que les artistes ne peuvent pas travailler», a déploré le musicien et producteur, en ajoutant qu’ils ont des familles à soutenir et vivre de la musique. Pour le moment, il compare la musique capverdienne à un «naufrage» qui rend la vie des artistes «compliquée».

Dans la même catégorie