MAP Le Royaume d’Eswatini exprime son soutien à la marocanité du Sahara et à l’initiative d’autonomie MAP L’Institution du Médiateur du Royaume adopte une approche basée sur les principes de justice et d’équité (M. Benalilou) AGP Gabon : Ali Bongo Ondimba en visioconférence avec le bureau de la conférence de l’UA APS INDUSTRIALISATION : UN DIAGNOSTIC RELÈVE LES ’’ENJEUX MAJEURS’’ DE MISE EN ŒUVRE ET DE GOUVERNANCE AGP Gabon : 10 agents du ministère des Hydrocarbures reçoivent leurs parchemins AGP Gabon : Le FANER adopté en termes non identiques au Sénat AGP Gabon : L’opposant Jean Ping en soutien aux Communautés religieuses APS L’HISTOIRE DU PAKAO RETRACÉE DANS UN LIVRE ACI Déploiement de nouveaux tests rapides pour diagnostiquer la Covid-19 APS CRISE À L’ASBEF : L’ARBITRAGE DE L’ETAT SOUHAITÉ

Des opérateurs économiques sinistrés des violences de Divo reçoivent une aide d’Amédée Kouakou


  3 Septembre      13        Economie (10042),

   

Divo, 03 sept 2020 (AIP) – Le ministre maire de Divo, Amédée Kouakou, a remis, mercredi 02 septembre 2020, dans la cour de l’EPP Konankro, 15 millions de francs CFA, à l’autorité préfectorale  pour aider au redémarrage des activités des opérateurs économiques sinistrés et plus vulnérables des événements du 21 août 2020.

« Il y a des gens qui ont des petits commerces, le montant qu’on peut mettre à votre disposition, dans un premier temps pour vous aider à redémarrer vos activités, c’est la somme de 15 millions de francs CFA. C’est mon apport personnel pour vous aider, (…), et nous allons voir s’il faut apporter un appui complémentaire », a déclaré M. Kouakou aux sinistrés.

Il a souhaité qu’il n’y ait pas de palabre autour de ce fonds, confié au préfet de région pour superviser sa répartition entre les différentes victimes identifiées.

Concernant les opérateurs économiques d’une certaine envergure, le ministre a rassuré qu’il leur est demandé de constituer des dossiers qui seront soumis au Premier Ministre, afin de voir comment le gouvernement peut venir à leur aide pour reprendre leurs activités.

Selon le coordonnateur auprès des sinistrés, Kipré Djessoh Ferdinand, au total 249 opérateurs économiques sinistrés dans le commerce et la restauration se sont faits enregistrer après les violences du 21 août 2020, dont 76 au quartier Bada, Libreville, et 173 au quartier Konankro.

Plusieurs commerces, restaurants, et maquis-bars, ont été saccagés ou incendiés dans les quartiers Konankro, Bada, Libreville, Boudoukou, lors des violences du 21 août 2020, suite à une marche des femmes de l’opposition. Huit personnes ont péri au cours de ces événements. Leurs familles ont reçu la compassion et le soutien financier du maire.

(AIP)

Dans la même catégorie