AIP La communauté artistique de Côte d’Ivoire rend hommage à Gon Coulibaly AIP Côte d’Ivoire-AIP/ COVID-19 : Une société minière offre une 3ème tranche de dons aux populations de Hiré AIP Cote d’Ivoire-AIP/ COVID-19: 49 nouveaux cas et 269 guéris le 11 août 2020 (Ministère) GNA COVID-19: UNFPA donates to reduce risks of frontline health workers GNA First degree is a minimum qualification for teaching at Basic Schools-Minister GNA Family inability to pay for education shouldn’t deny child’s access-Minister GNA First Lady supports Ga Mashie Homowo festival GNA GNAT calls on Ghanaians to preserve nation’s peace GNA COVID-19 and Koku the undertaker GNA President cuts for redevelopment of La General Hospital

Des parlementaires sur le Chantier du 3ème pont, au Centre National de traitement du permis biométrique et à la Soniloga


  14 Juillet      12        Politique (10334),

   

Niamey, 13Jul (ANP)-Une délégation des membres de la Commission des Affaires Economique et du Plan  conduite par son vice –président,  M. Abdou  Mani, a effectué, ce lundi 13 juillet 2020, une série de visites dans la communauté urbaine de Niamey.

Ces visites ont conduit les parlementaires sur le Chantier du 3ème Pont de Niamey ; au Centre National de traitement et d’édition du permis de conduire biométrique (Haroun Printing) et à la Société Nigérienne de logistique Automobile  (Soniloga).
A Chaque étape de  la visite, les parlementaires ont eu d’amples explications de la part des premiers responsables des services concernés  sur le fonctionnement et les difficultés rencontrées.
A l’issue de ces trois (3) visites, le député Abdou Mani a rappelé que la loi 2014 a institué  deux (2) fichiers administratifs, notamment celui des véhicules et des permis de conduire. Et dans le
cadre du respect des critères de convergence de l’UEMOA, il a été demandé à tous les pays membres d’adopter le système des permis biométriques.
A cette occasion, il a  fait savoir que leur déplacement s’inscrit dans leur mission et consiste à venir constater le niveau d’avancement des travaux, les difficultés rencontrés,  et éventuellement faire des recommandations au gouvernement pour des améliorations futures.
Au niveau du centre national de traitement et d’édition du permis de conduire biométrique de Niamey (Haroun Printing),  le député Abdou Mani de constater que ‘’malgré l’augmentation du  nombre des machines qui est passé à 15, il ya une file importante d’usagers’’ tout en indiquant que ‘’l’engouement constaté est  dû au fait que malheureusement les usagers ne viennent qu’aux derniers jours’’.
Face à ce besoin manifesté par la population, la délégation parlementaire  a fait des propositions d’amélioration qui seront consignées dans leur rapport final, il s’agit notamment de la prorogation du délai ; la multiplication des  nombre des positions d’enrôlement ;  la création d’une plate forme qui permet de prendre les rendez-vous en ligne.
M. Abdou Mani de déplorer par la suite, ‘’le non accès de la délégation parlementaire  à la salle des machines pour constater  de visu le dimensionnement du serveur en charge du traitement du permis’’.
Au Niveau de l’étape du  3ème Pont, le 1er vice –président de la commission des Affaires Economique et du Plan s’est réjoui de l’avancement  normal des travaux et d’apprécier par la même occasion le taux  d’exécution des travaux qui tourne au tour de 72%.
Néanmoins, d’après  le député Abdou Mani, une difficulté majeure  a été portée à leur  connaissance qui est  liée au coronavirus qui eut comme conséquence le blocage de beaucoup d’experts qui veulent venir sur le site, et la seconde conséquence est relative à l’approvisionnement  en ciment  de qualité qui permet la conception de certaines installations.
‘’Sur le site on peut dire que les choses se déroulent normalement, nous n’avons pas constaté de problèmes majeurs qui peut arrêter l’avancement des travaux et la délégation ort satisfaite au vue de ce que nous avons vu au cours de cette visite’’ -t-il déclaré.
S’agissant de la visite au niveau de la Soniloga , le vice –président de la commission a précisé  qu’ils ont  émis  le vœu de visiter ‘’les installations de cette société  par ce qu’en 2018, les parlementaires
ont effectué une visite  et  ont laissé deux problèmes pendants,  et suite à ces problèmes, ils ont formulé des recommandations,  des problèmes qui par la grâce de dieu ont trouvé par des
solutions d’après les responsables de Soniloga’’, a -t-il laissé entendre.
Le député Abdou Mani d’expliquer qu’Il s’agit de problèmes de fonctionnement qui existent entre le centre de visite technique de Gamkalée et Soniloga et celui relatif au déploiement de la  plate

Dans la même catégorie