ANP Journée mondiale de l’eau : Rendre cette ressource accessible à tous d’ici 2030 AIP La ville de Casablanca est un hub de la Smart City en Afrique (Dg Casa Events) AIP Une convention signée pour l’achat de 200.000 t de noix de cajou origine Côte d’Ivoire AIP Un groupe vietnamien veut implanter une usine de transformation de l’anacarde en Côte d’Ivoire AIP Côte d’Ivoire: Félix Anoblé exhorte les acteurs des PME à plus de professionnalisme MAP Le Maroc, l’OCDE et le Conseil mondial de l’eau s’associent en faveur de la sécurité de l’eau en Afrique AIP La Côte d’Ivoire obtient son ticket pour la coupe du monde de la boulangerie MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique MAP Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)

Des professionnels de l’urbanisme en conclave à Rabat autour des pratiques de l’urbanisme dans les villes africaines et du Moyen-Orient


  28 Novembre      135        Travaux publics (461),

   

Rabat, 28/11/2017 (MAP) – Des professionnels de l’urbanisme se penchent, mardi et mercredi à Rabat, sur les facteurs d’évolution et de transformation des pratiques de l’urbanisme dans les villes africaines et du Moyen-Orient à travers le temps et l’espace.

Réunis à l’occasion d’un colloque international sur les métiers de l’urbanisme en Afrique et au Moyen-Orient, sous l’initiative du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville en partenariat avec d’autres institutions marocaines, les participants ont focalisés le débat notamment sur l’urbanisme dans le contexte des changements climatiques et des adversités du monde contemporain, ainsi que sur les formations et la recherche adéquates pour ces métiers.

Intervenant à cette occasion, le directeur de l’Institut National d’Aménagement et d’Urbanisme (INAU), Abdelaziz Adidi a indiqué que ce colloque ambitionne jeter la lumière et croiser les regards sur les métiers de l’urbanisme, précisant que cette thématique sera également abordée à la lumière des mutations tous azimuts que connaissent les villes marocaines et mondiales.

De même, a-t-il ajouté, les participants à cette rencontre examineront le rôle de l’urbaniste à l’heure de la globalisation et des changements climatiques ainsi que la reconstruction de plusieurs villes détruites par les guerres et les conflits.

Pour sa part, la directrice de l’école de l’architecture de l’Université Internationale de Rabat (ENA-UIR) Imane Bennani a souligné l’importance des métiers de l’urbanisme et les pratiques urbaines dans la construction de la ville du future, se félicitant de l’émergence dans le contexte marocain d’un nombre de grands projets urbains aspirant à la modernité et dénotant d’un passage de l’urbanisme de plan vers l’urbanisme de projet.

Mme Bennani a également mis en exergue le rôle des écoles et instituts nationaux dans la formation d’urbanistes susceptibles de relever les différents défis que rencontre le contexte national urbain liés notamment à la durabilité, à la politique territoriale urbaine et les enjeux de mobilité.

De son côté, le directeur de l’Institut des Études Africaines, Yahia Abou El Farah (CCME) a indiqué que cette rencontre est une valeur ajoutée au débat sur les moyens d’adapter les villes marocaines aux nouvelles réalités et mutations politico-spatiales notamment en Afrique et au Moyen-Orient.

La population africaine devrait avoisiner les 2,5 milliards en 2050, a-t-il rappelé, présidant que ce chiffre constitue un énorme défi pour l’urbanisme.

L’Afrique assiste à une évolution timide mais réelle, liée particulièrement à l’aménagement territorial et aux équilibres entre le monde urbain et rural, ce qui nécessite la mise en place d’une réelle vision prospective prenant en considération l’adaptation des villes africaines et du Moyen Orient aux profondes mutations urbaines mondiales, a-t-il conclu.

Dans la même catégorie