AIP L’administration du lycée moderne d’Issia mécontente des résultats du premier trimestre AIP Le lycée moderne de Prikro enregistre un taux de réussite de 48% au premier trimestre AIP Le secteur informel de Ferkessédougou sensibilisé sur les avantages de la loi de finance AIP Un camion de transport termine sa course dans une résidence à Dabakala INFOPRESS Ministro da Saúde reitera que director-geral da OMS visita Cabo Verde este ano APS LE RÈGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL, À L’AUNE DE LA CRISE DU COVID INFORPRESS Fogo: Câmara de São Filipe prevê reactivar biblioteca municipal este ano – plano de actividades APS BBY REMPORTE 13 DES 17 COMMUNES DU DÉPARTEMENT DE LOUGA APS CAN 2021 : UN QUART DE FINALE POUR EFFACER LA MALDONNE ÉQUATO-GUINÉENNE APS MATAM : BBY MAJORITAIRE AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL ET DANS SEPT DES 10 COMMUNES

DES RENCONTRES MUSICALES ENTRE ARTISTES SÉNÉGALAIS ET ITALIENS, À DAKAR


  12 Novembre      29        Musique (310),

   

Dakar, 11 nov (APS) – L’institut culturel italien de Dakar a annoncé l’organisation, à partir de mardi, de rencontres musicales entre des artistes sénégalais et leurs confrères italiens.

« Cette initiative est dédiée à la connaissance de la tradition musicale populaire du sud de l’Italie et à la rencontre/échange avec la culture populaire sénégalaise », explique l’organisateur dans un communiqué.

L’ambassade d’Italie au Sénégal, « Bayaal 221 », une entreprise culturelle dakaroise, et le centre culturel Blaise-Senghor de Dakar prennent part à ces rencontres.

L’institut culturel italien de Dakar a invité au Sénégal le musicien Luca Rossi, « l’un des meilleurs interprètes italiens de musique et de théâtre populaires de la région Campanie et l’un des plus représentatifs artistes de la tammorra et des tambours sur cadre », ajoute le communiqué.

La culture populaire sénégalaise et la tradition musicale populaire du sud de l’Italie vont dialoguer dans un programme de rencontres et de représentations publiques prévu jusqu’au 20 novembre, selon la même source.

Un séminaire se tiendra mardi prochain à 18 heures, dans les jardins de l’institut culturel italien de Dakar, sur le thème : « Du tarantisme au ndeup ».

Cette rencontre sera l’occasion pour ses organisateurs de réfléchir au « pouvoir thaumaturgique des rites apotropaïques populaires par la musique, le chant et la danse ».

D’éminents chercheurs et écrivains y prendront part. Le communiqué cite Yakhya Ndoye, le directeur du festival « Les peuples de l’eau », Omar Ndoye, l’auteur du livre « Le N’dôep, transe thérapeutique chez les Lébous du Sénégal », et le « saltigué » (devin) Mouhamet Ndiaye.

Dix percussionnistes sénégalais seront initiés à la « tammorra », les tambours à cadre et les rythmes de l’Italie du sud, mercredi 17 novembre, au centre culturel Blaise-Senghor.

« Un spectacle à mi-chemin entre le théâtre, la musique et le folklore sera proposé au public, samedi 20 novembre, au Théâtre national Daniel-Sorano », à Dakar, annonce le communiqué.

« Ce sera une rencontre des cultures, à travers une histoire d’amour entre deux instruments de tradition italienne et subsaharienne. Un voyage à travers l’histoire, les rituels et les rythmes entre tammurriate et sabar, tarante et goumbè, chanteurs, saltigués et griots, avec les artistes italiens », ajoute-t-il.

Des artistes sénégalais, dont Cheikh Lô et Thierno Koyaté, de l’Orchestra Baobab, y prendront part.

Dans la même catégorie