ANP La Fédération nigérienne de Football tient son assemblée générale statutaire ANP A Dosso, le MCD Jarumin Talakawa investit son président Idrissa Issoufou candidat à la présidentielle nigérienne AIP Présidentielle 2020 : début du dépouillement à Man AIP Présidentielle 2020: des incidents signalés dans le département de Kounahiri AIP Présidentielle 2020: Des urnes vandalisées et des bureaux de vote fermés dans des villages de Bonon AIP Présidentielle 2020: Kafana Koné salue la discipline des électeurs dans les bureaux de vote à Yopougon AGP Eliminatoires CAN 2021 : calendrier des 3e et 4e journées de qualifications AGP Mamou-Société: Arrestation d’un présumé auteur du meurtre de 2 enfants à Sobéya dans Dounet APS MARIE KHÉMESSE NGOM NDIAYE SALUE LES RÉSULTATS DANS LA LUTTE CONTRE LE PALUDISME AGP Labé-crise postélectorale : Hausse considérable du prix des denrées alimentaires

DES REPRESENTANTS DES OSC ET AGENTS DES SERVICES DECONCENTRES DE L’ETAT S’APPROPRIENT LE DEVELOPPEMENT ORGANISATISATIONNEL


  4 Septembre      13        Politique (12434),

   

Lomé, 4 sep. (ATOP) – Des représentants des organisations de la Société civile, (OSC) et des agents de services déconcentrés de l’Etat de Lomé-Commune, prennent part, du 3 au 5 septembre à Lomé, à un atelier de formation sur le Développement organisationnel (DO).

La rencontre s’inscrit dans le cadre du Programme de consolidation de l’Etat et du monde associatif (Pro-CEMA), dans le contexte de décentralisation en court au Togo. Il est initié par le gouvernement avec  l’appui financier de l’Union Européenne (UE) et a démarré en décembre 2017 pour une durée de trois ans. Ce programme permettra de favoriser l’émergence des réseaux/faitières et des OSC professionnels et crédibles. Il  contribuera à la résolution participative des problèmes émergents, notamment, la redevabilité sociale et la sensibilité du genre. Spécifiquement, le programme va amener les OSC et les faitières/réseaux à consolider leurs capacités organisationnelles et institutionnelles en matière de planification, de gestion et d’accompagnement.

L’atelier a permis aux participants de renforcer leurs capacités en stratégies de mobilisation des ressources et gouvernance, redevablilté et en légitimité d’une OSC et d’une faitière. Ils vont aussi approfondir leurs connaissances en matière de suivi-évaluation et capitalisation et de leadership transformationnel et améliorer le niveau de participation des OSC à la vie des réseaux/ faitières.

Le directeur régional de la Planification du Développement et de la Coopération de la Maritime, Adjawa Kokou, ouvrant les travaux, a révélé que le besoin sur le terrain au niveau des collectivités territoriales est grand. « Vous n’allez pas seulement aller former vos collaborateurs au niveau de vos structures, mais vous allez aider les structures étatiques qui accompagnent les collectivités territoriales à avoir des compétences nécessaires », a-t-il indiqué.  Il a souligné que les bénéficiaires de la formation seront appelés à aider les communes à mettre en place leurs plans de développement communal.

Selon le directeur exécutif du Collectif des OSC de la région Maritime   (COSCREMA), Nestor Agbédjidji, cette rencontre intervient après la phase préparatoire qui a consisté à former les formateurs sur la thématique (DO), qui à leur tour  transmettront les  connaissances acquises aux participants de cette session. Il a indiqué que cet atelier permettra aux bénéficiaires d’être utiles à leurs organisations respectives et également au niveau de leurs communes qui auront besoin de leurs compétences.

L’expert société civile au Pro-CEMA, Gnogmiré Lantame Faustin a fait savoir que le développement organisationnel est un diagnostic pour percevoir la redevabilité, la reddition des comptes, la capitalisation, la mobilisation et le leadership transformationnel en vue d’identifier dans une entreprise, les difficultés auxquelles elle est confrontées pour la rendre professionnelle.

« De nos jour, il y a des associations qui ne savent pas vraiment la mission de leur organisation et comment faire pour implémenter une bonne gestion pour être plus performants », a-t-il relevé. D’après lui, il est normal qu’on forme les OSC et des agents de services déconcentrés de l’Etat sur ces thématiques pour qu’ils soient plus performants afin de transformer leurs structures.

Dans la même catégorie