NAN NDLEA arrests 178 drug offenders, secures 29 convictions in Sokoto APS Un partenariat public-privé préconisé au bénéfice de la santé en Afrique APS Ségolène Royal :  »L’Afrique doit valoriser son potentiel technologique » AIP Côte d’Ivoire: La mairie d’Adiaké menace de retirer 85 lots à des acquéreurs AIP Côte d’Ivoire/ Environ 2500 du Béré attendus au congrès constitutif du RHDP AIP Côte d’Ivoire/ Vers la mise en place de points focaux pour le développement de la région du Gbêkê AIP Côte d’Ivoire: L’illettrisme à la base de la vente de produits périmés dans le Worodougou et le Béré (DR Commerce Séguéla) AIP Côte d’Ivoire: L’amélioration des conditions de vie de la femme au centre d’une consultation à Oumé NAN Nigeria to access $100m Indian loan to develop nationwide broadband connectivity APS Des activistes prônent des  »réformes institutionnelles indispensables pour renforcer les normes démocratiques »

Des Secrétaires municipaux formés au leadership local


  28 Avril      20        Travaux publics (446),

   

Saly-Portudal (Mbour), 28 avr (APS) – Des secrétaires municipaux issus d’une trentaine de collectivités territoriales ont bénéficié, du lundi au vendredi, d’une formation sur le leadership local axé sur la gouvernance des pistes rurales.

La session, assurée par le Centre de formation et de perfectionnement des travaux publics (CFPTP), avec le soutien financier du Fonds d’entretien routier autonome (FERA) et entre dans le cadre de la mise en œuvre du Projet pistes rurales en appui au Programme national de développement local (PPC/PNDL).

« Au plan institutionnel, cette session de formation permet aux collectivités territoriales de mieux raffermir leurs rapports avec les groupements et organisations de base que sont les comités de gestion et d’entretien », a expliqué Djibril Thiao, le directeur du CFPTP.

D’après M. Thiao, « la fonctionnalité des instances de différentes échelles d’intervention renvoie à une intégration judicieuse qui doit exister dans l’espace de développement local ».

« Pour ce faire, le leadership des exécutifs locaux dans la gouvernance des investissements doit être renforcé », a poursuivi Djibril Thiao, ajoutant qu’à huit mois de la clôture du PPC/PNDL, « des résultats très positifs sont enregistrés et les différentes composantes s’exécutent correctement ».

« 87% des populations bénéficiaires sont satisfaites des pistes qui ont été réalisées dans leurs localités. Agriculteurs, éleveurs, commerçants, transporteurs, pêcheurs apprécient à hauteur de 84% les réalisations du PPC/PNDL » a-t-il ajouté.

« Les collectivités territoriales qui sont, de façon plus large, les principales bénéficiaires des réalisations du PPC/PNDL enregistrent un taux de satisfaction de 86%. Les organisations communautaires de base (OCB) ont un taux de satisfaction de 78% », a informé le directeur du CFPTP.

Au plan technique et organisationnel, cette session de formation ouvre une perspective à l’exécutif local, pour la mise en avant des principes de la gouvernance des pistes en lien avec les compétences transférées aux élus locaux.

M. Thiao révèle qu’en 2017, « le FERA a dépensé, au profit des collectivités territoriales, la somme de trois milliards de francs CFA et en consentira plus en 2018 ».

De son côté, le spécialiste de la communication et de la formation du PNDL, Ousseynou Touré dit attendre des collectivités territoriales « une meilleure prise en charge du réseau routier non classé » qui est une compétence transférée.

M. Touré a invité les communes à assurer la pérennité des ouvrages, la mobilisation davantage de ressources pour une meilleure gouvernance territoriale.

ADE/PON

Dans la même catégorie