NAN Minimum wage: Nigerians react to disparity between federal, state workers NAN 29 governorship candidates sign peace accord in Kano AIB Burkina/Putsch 2015 : «Je n’ai jamais été l’envoyé du général Diendéré» (Sergent-chef Roger Koussoubé) AIB Burkina : une association demande la suppression des cotisations APE GNA Nana Bosoma central market turns « Sodom and Gomorrah » GNA Management of Ankobra Beach resort clears Ankobra river bank GNA Vice President Bawumia attends World Economic Forum GNA GSAand Nestlé Ghana Ltd sign strategic partnership agreement AGP Mamou: suspension et report de la mise en place du conseil communal de Ouré-Kaba suite à un malentendu entre élus du RPG AGP Ville de Conakry: la journée de participation citoyenne  » Conakry Ville Propre » aura lieu le samedi 26 janvier 2019

Des  stratégies à adopter pour lutter contre les violences faites à la femme


Kinshasa, 11 avril 2016 (ACP).- Le leadership féminin basé des lois et des caractéristiques, est l’une des stratégies  à adopter et une arme efficace  pour combattre les violences faites  aux femmes et aux jeunes filles, a réaffirmé  Mme Francine Nsaman, professeur à l’Université de Kinshasa(UNIKIN) lors d’une matinée scientifique à l’UNIKIN.

La conviction, la passion et l’enthousiasme, le caractère fondé sur l’intégrité et l’honnêteté, le cœur ayant le souci des autres et de les faire avancer, le courage et évolution dans les réseaux pour renforcer le leadership, sont autant de caractéristiques d’un leadership au coté des   lois liées à la   reproduction et aux sacrifices.

Le management dans sa section de leadership, a-t-elle dit, donne les armes pour combattre les violences et  permet à la femme à développer ses  nombreux atouts  en surmontant les obstacles. La femme ou la jeune fille universitaire  doit viser dans ses études a-t-elle dit, le pouvoir et l’autorité formelle pour contrôler les ressources là où elle travaille, réaliser les petites activités pour éviter la l’oisiveté.

ACP/Kayu/Wet

Dans la même catégorie