ACP La RDC à la conférence de l’organisation mondiale de l’économie verte au Caire ACP Arrivée à Kinshasa du Sous-secrétaire d’Etat adjoint des USA au Droits de l’homme ACP Un programme présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et la réduction des inégalités en RDC GNA JobHouse Recruitment Agency celebrates three years partnership with Uber Ghana GNA Do not pride yourselves in the overall WASSCE passes GNA AOMC assures consumers of quality service delivery AIP Côte d’Ivoire/ Secteur des mines : Bientôt la création de cinq nouveaux chantiers écoles à l’intérieur du pays (Ministre) AIP Côte d’Ivoire/ Le centre céramique de Katiola sensibilise sur les opportunités d’emplois pour la jeunesse AIP Côte d’Ivoire/ Le COSIM change de dénomination APS CAN 2019 : « LES ATTAQUANTS SERONT LES MEILLEURS ALLIÉS DES GARDIENS DE BUT » (CHEIKH SECK)

Des universitaires nationaux planchent sur un plan stratégique d’orientation pour l’élaboration d’un contrat de performance


  25 Mars      21        Société (49724),

   

Abidjan, 25 mars (AIP)- Les acteurs du monde universitaire, réunis en atelier de cinq jours qui a débuté ce lundi, à l’Université Nangui Abrogoua (UNA), réfléchissent, à Abidjan, sur l’élaboration d’un plan d’orientation stratégique (POS) dans le cadre de la mise en œuvre du processus du contrat de performance (CDP) des institutions publiques d’enseignement supérieur et de recherche.

Le contrat de performance, a-t-on appris, est l’outil par excellence qui permet un engagement réciproque entre les établissements d’enseignement supérieur et leur ministère de tutelle. Dans ce CDP, ces établissements préciseront leurs objectifs, leurs projets, leurs cibles, les indicateurs de suivi qu’ils se donnent et les moyens nécessaires à mettre en œuvre pour l’atteinte des objectifs.

Les universités publiques de Côte d’Ivoire, pour être aux standards internationaux, doivent être des institutions scientifiques reconnues pour la qualité de ses formations avec des taux d’insertion élevés pour les diplômés qui en sortent. C’est pour quoi, le président de l’UNA, Tanoh Koffi, a exhorté les membres des cellules CDP constituées, « à œuvrer avec efficacité à la réussite de la mission qui leur est assignée ».

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Albert Mabri Toikeusse, a invité les universitaires impliqués dans la mise œuvre d’élaboration des CDP dont la signature pourrait intervenir au plus tard en août, à mériter la confiance de la France qui finance ce projet dans le cadre de la deuxième phase du Contrat de désendettement et de développement (C2D-2) à travers l’Appui à la modernisation et à la réforme des universités et grandes écoles de Côte d’Ivoire (AMRUGE-CI).

Selon le conseiller à l’Ambassade de France chargé de la Coopération et de l’action culturelle, Patrice Tevier, le CDP est une feuille de route qui va guider les universités et grandes écoles publiques de Côte d’Ivoire pour les années à venir parce qu’elle s’inscrit dans la vision de leur offrir plus d’autonomie dans leur gouvernance.

Tout en saluant les efforts impulsés par le ministère en charge de l’Enseignement supérieur, le représentant de l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire a dit sa foi de voir tous les responsables des structures bénéficiaires, en tirer meilleur parti.

Le processus d’élaboration des CDP comprend plusieurs étapes. La première a consisté à faire l’état des lieux et à établir des besoins des neuf institutions concernées par le projet et à valider le document lors d’un atelier de recadrage. Le présent atelier constitue la seconde qui sera relative à l’actualisation des plans stratégiques d’orientation de chaque établissement, a souligné le coordonnateur dudit projet, Mamadou Ménahoua.

Dans la même catégorie