MAP La BAD et Inwi scellent un partenariat pour soutenir les start-up innovantes MAP Remise du prix Brahim Akhiat pour la diversité culturelle dans sa 2ème édition MAP M. El Malki se félicite du cheminement de la coopération avec le FOPREL MAP Une association marocaine lauréate du Prix Prince Mohamed Ben Fahd pour la meilleure action caritative MAP Le Maroc, pionnier dans la lutte contre la pandémie du coronavirus (Nabil Benabdallah) MAP Groupe de soutien à l’intégrité territoriale du Maroc à Genève: plein appui à la souveraineté du Royaume sur son Sahara MAP Marrakech : Immersion dans l’univers artistique d’Isabel Alonso Vega et Bence Magyarlaki MAP Covid-19: le HCR et la JICA mettent en place un projet de 275.000 dollars en faveur des réfugiés résidant au Maroc MAP L’artiste-plasticien Abderrahim El Hassani expose ses œuvres à Fès AGP Boké/société: Le siège de la préfecture, nouvelle cible des voleurs de motos

DES VICTIMES DES TROUBLES SOCIO POLITIQUES DE 1958 A 2005 INDEMNISÉES


  3 Février      17        Société (29244),

   

Kantè, 3 fév. (ATOP) – Le Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN), a organisé, les 1er et 2 février à Kantè, une session d’indemnisation des victimes non vulnérables des troubles socio-politiques de 1958 à 2005 au Togo.
Cette session d’indemnisation qui a pris en charge une centaine de victimes s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre des recommandations de la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR).
Selon le 1er rapporteur du HCCRUN, Wiyao Evalo, cette indemnisation s’inscrit dans la droite ligne de la politique de réconciliation nationale et de développement du pays engagée par le chef de l’Etat. Il a expliqué que son institution a organisé des sessions d’une manière itinérante dans les préfectures pour rapprocher le processus de réparations vers les populations compte tenu des difficultés de déplacement dans le but de satisfaire tous les victimes enregistrées.
Le représentant du pouvoir central, Douti N’Sarma Mabiba a témoigné sa gratitude au chef de l’État pour la réparation des préjudices causés à ces personnes. En remettant le chèque à une victime, le préfet a invité tous les autres bénéficiaires à considérer ce geste comme un signe d’apaisement des cœurs en vue d’un vrai pardon pour un Togo réconcilié et un développement harmonieux du pays.

Dans la même catégorie