MAP Covid-19 : le président sénégalais appelle au renforcement des contrôles systématiques du port du masque GNA Police beefs up security to protect ballot boxes at Adaklu ANGOP Covid-19 : Angola regista 207 recuperados e 68 novos casos APS THIÈS : ’’ESPACE NDUGU’’, UN PROJET POUR MODERNISER LE PETIT COMMERCE DANS LES QUARTIERS APS HAUSSE DES CAS DE COVID-19 : MACKY SALL DEMANDE LE RENFORCEMENT DES CONTRÔLES SYSTÉMATIQUES DU PORT DU MASQUE AIP La GESTOCI teste son dispositif de sécurité sur ses installations AIP Le nouveau directeur régional de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle veut accompagner les responsables d’établissement AIP le gouvernement burkinabé estime a hauteur de 113 millions d’euros le soutien de l’union européenne AIP Plus de 2200 nouvelles cartes nationales d’identité disponibles à Dimbokro AIP Bientôt des logements pour les agents des Eaux et Forêts à Songon

DES VOLLEYEURS SÉNÉGALAIS BRILLENT AU QATAR


  11 Novembre      10        Sport (4629),

   

akar, 10 nov (APS) – Les volleyeurs sénégalais Vince Coly et Ibrahima Gadiaga ont remporté trois trophées majeures pour la saison 2019-2020 du championnat du Qatar, où ils évoluent depuis 18 ans, a appris l’APS.

‘’Cette saison, nous avons gagné avec l’équipe d’Al Arabi, la National league, la Qatar Cup et l’Emir Cup, le plus grand trophée au niveau local et qui permet de disputer les championnats d’Asie des clubs’’, a expliqué Coly, ancien joueur du Dakar université club.

L’ancien capitaine de l’équipe du Qatar se réjouit de la saison, même ‘’si elle aurait pu être meilleure avec le titre de champion’’ perdu en finale. Il précise qu’une dizaine de volleyeurs sénégalais évoluent en Ligue du Qatar.

‘’Il y a eu une première vague arrivée en 2002, la nôtre, ça avait tellement marché qu’une autre a suivi en 2004’’, s’est souvenu l’ancien capitaine de l’équipe du Qatar.

‘’Mais depuis, il y a eu peu d’arrivées parce que les jeunes qui ont suivi n’ont pas réussi à se faire recruter’’, a-t-il dit.

Le Qatar, qui est champion d’Asie de volley, est une destination privilégiée des volleyeurs qui sont recrutés actuellement et qui pour l’essentiel viennent du Brésil et des anciens pays du bloc de l’Est (Serbie, Croatie et autres), a rappelé le volleyeur, qui allie sa carrière de joueur à celle d’assistant coach.

‘’J’ai commencé ma reconversion dans le coaching’’, a-t-il fait savoir.

Il a appelé le Sénégal à plus d’organisation pour faire décoller définitivement la discipline.

‘’Je suis de très près l’évolution de la situation et il faut des changements pour que tout le monde puisse intervenir, aider, conseiller et apporter son savoir-faire’’, a-t-il dit.

‘’Nous avons tous envie d’aider, mais dans la situation actuelle, c’est compliqué’’, a-t-il relevé, estimant que le volley est un sport peu cher et praticable partout.

‘’Et nous Sénégalais avons un physique qui se prête bien à la pratique du volley’’, a estimé l’ancien joueur des Espoirs de Bignona et du DUC.

Dans la même catégorie