ATOP JOURNEE AFRICAINE DE LA STATISTIQUE : DES JOURNALISTES ECLAIRES SUR L’IMPORTANCE DES STATISTIQUES DANS LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INFORPRESS Ministério da Saúde valida protocolo nacional de atenção integrada à saúde da pessoa idosa INFORPRESS Porto Novo: Dois cais de pesca, um arrastadouro de botes e conservação do pescado são projectos em carteira – edilidade INFORPRESS Hidro-Fogo projecto vencedor do Startup Weekend vai apostar na cultura hidropónica para abastecer mercado da ilha MAP Le Maroc insiste sur le triptyque responsabilité élargie, bonne gouvernance et reddition des comptes en tant que piliers principaux de la réforme de l’UA (ministre) AIP Côte d’Ivoire/ La direction des Eaux et Forêts de M’Bahiakro dotée d’un véhicule d’intervention AIP Côte d’Ivoire/ Le déficit d’enseignants qualifiés pourrait s’accentuer dans la DRENT-FP d’Aboisso (chef de l’Antenne pédagogique ) AIP Le préfet de région, préfet du département de Bouaflé, Beudjé Djoman Mathias ANG « Vazadouro de lixo de Antula ameaça saúde dos populares locais », afirma responsável de saneamento da CMB ANG « Sucessivos governos ignoram estratégias da defesa militar do país », diz o CEMFA

Détournements de fonds lors des JO 2016: Plusieurs hauts responsables et dirigeants du sport kényan devant la justice


  15 Octobre      10        Evénements (2533), Photos (19781), Sport (6737),

   

Nairobi, 15/10/2018 (MAP)- Plusieurs hauts responsables et dirigeants sportifs kényans, dont l’ancien ministre des Sports Hassan Wario et le légendaire athlète Kip Keino, se sont présentés, lundi devant le tribunal de Nairobi qui les inculpés de corruption et détournement de fonds lors des Jeux olympiques 2016 à Rio de Janeiro.

Quatre d’entre eux se sont présentés lundi alors que trois étaient absents, dont Hassan Wario, actuel ambassadeur du Kenya en Autriche, et Kipchoge Keino, double champion olympique de demi-fond (1.500m en 1968 et 3.000m steeple en 1972) et ex-président du Comité olympique kényan.

Lors de l’audience, le juge Douglas Ogoti a prévenu qu’il lancerait des mandats d’arrêt à l’encontre des trois mis en cause absents.

Après avoir plaidé non coupable, les responsables présents ont été libérés sous caution.

Les sept dirigeants doivent répondre d’accusations d’abus de pouvoir et de non-respect des lois sur la gestion des fonds publics, en lien avec le détournement de plus de 500.000 dollars lors des JO-2016.

Dans la même catégorie