APS CANCERS DU COL DE L’UTÉRUS ET DU SEIN : 90% DES FILLES VACCINÉES À KAFFRINE MAP Inauguration à Rabat de l’ambassade de la République de Zambie au Maroc GNA Communities urged to support women to realise their potentials GNA Ace Journalist outdoors book on life experiences in practice GNA Ace Journalist outdoors book on life experiences in practice GNA ‘Absorb Anson SHS onto the Free SHS programme’- Nana Effah Opinaman III to government GNA Kwahu- Nkwatia gets new chief after three years of chieftaincy dispute GNA The Lord’s Pentecostal Church joins fight against electoral violence GNA NITA launches Security Operations Centre APS GUÉDIAWAYE : L’AMBASSADEUR DU PORTUGAL OFFRE DES KITS SCOLAIRES À DES FILLES

Deux comités de veille et de prévention des conflits installés à Bondoukou


  25 Septembre      10        Société (24139),

   

Bondoukou, 25 sept 2020 (AIP) – Les comités de veille, de gestion, de prévention des conflits et de médiation des départements de Bouna et Bondoukou ont été installés, vendredi 25 septembre 2020, à Bondoukou (Nord-est), en présence des autorités administratives et responsables des collectivités locales.

Ces comités, comprenant une dizaine de membres chacun,  ont été mis en place à l’issue d’un atelier sur le renforcement de la cohésion sociale et la prévention des conflits en période électorale, cofinancé par l’Union européenne (UE) et la Fondation « Konrad Adenauer » et exécuté par le Regroupement des acteurs ivoiriens des droits humains (RAIDH).

La mission des membres de ces comités consiste, entre autres, à contribuer à renforcer la paix et la cohésion sociale par l’ouverture au dialogue démocratique, à identifier et recenser les zones, les sources et les acteurs de conflits relatifs aux élections et anticiper dans sa gestion et son règlement auprès des autorités administratives et traditionnelles.

Le représentant de la Fondation « Konrad Adenauer », Tibor Siering a indiqué que les comités  travailleront pendant dix mois et poseront, dans les semaines et mois à venir, des actions qui pourront contribuer à conserver ce climat de paix fragile et apaiser d’éventuelles tensions pendant et après la période électorale.

« Soyez des acteurs ouverts et impartiaux et que chacun, selon sa compétence et son réseau, puisse apporter une valeur ajoutée au comité dont il appartient », a-t-il conseillé.

L’atelier qui s’est déroulé du lundi 20 au vendredi 25 septembre est destiné aux femmes, leaders communautaires et Forces de défense et de sécurité. Il s’inscrit dans le cadre d’un projet d’éthique pour la démocratie et la cohésion sociale à l’initiative des jeunes et des femmes en période électorale en Côte d’Ivoire, dénommé « La paix par moi ».

Dans la même catégorie