MAP La BAD et Inwi scellent un partenariat pour soutenir les start-up innovantes MAP Remise du prix Brahim Akhiat pour la diversité culturelle dans sa 2ème édition MAP M. El Malki se félicite du cheminement de la coopération avec le FOPREL MAP Une association marocaine lauréate du Prix Prince Mohamed Ben Fahd pour la meilleure action caritative MAP Le Maroc, pionnier dans la lutte contre la pandémie du coronavirus (Nabil Benabdallah) MAP Groupe de soutien à l’intégrité territoriale du Maroc à Genève: plein appui à la souveraineté du Royaume sur son Sahara MAP Marrakech : Immersion dans l’univers artistique d’Isabel Alonso Vega et Bence Magyarlaki MAP Covid-19: le HCR et la JICA mettent en place un projet de 275.000 dollars en faveur des réfugiés résidant au Maroc MAP L’artiste-plasticien Abderrahim El Hassani expose ses œuvres à Fès AGP Boké/société: Le siège de la préfecture, nouvelle cible des voleurs de motos

Deux millions d’euros de la France pour l’appui à la gestion de ressource en eau dans le Bassin du fleuve Congo


  5 Février      7        Coopération (1236), Environnement/Eaux/Forêts (2561),

   

Kinshasa, 05 février 2021(ACP).-La France a apporté à l’organisation régionale de la Commission internationale du bassin Congo-Oubangui-Sangha (CICOS), deux millions d’euros pour appuyer le projet de gestion intégrée de la ressource en eau et d’adaptation au changement climatique dans le Bassin du fleuve Congo, a indiqué l’ambassade de France en RDC dans un communiqué remis jeudi, à l’ACP.

Selon l’ambassadeur de France en RDC, François Pujolas, ce projet est financé à travers une subvention de 1 million d’euros de l’Agence française de développement (AFD) et d’une autre de 1 million d’euros de la part du Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM).

Le diplomate français a rappelé que la 1ère convention pour cet appui a été signée entre la CICOS et l’AFD le 8 mai 2020 et la 2ème le 2 février 2021. Il a également salué cette convention qui ouvre la voie à la collecte des données sur l’évolution hydrologique du fleuve Congo au niveau régional et renforcera la coopération entre dix pays membres de la CICOS sur les questions liées à la gestion de l’eau.
Selon François Pujolas, cette convention s’inscrit plus largement dans le cadre de partenariat bilatéral marqué par l’engagement résolu des Présidents Tshisekedi et Macron en faveur de la planète et du climat.

Le projet vise d’une manière générale d’améliorer la résilience et l’adaptation aux changements climatiques pour un renforcement de la connaissance sur la ressource en eau et son application opérationnelle sur le bassin du fleuve Congo.

Trois axes d’intervention opérationnelle

Selon la même source, le projet s’articulera autour de trois axes d’intervention opérationnelle. Il s’agit de réhabiliter et mettre en place de nouvelles stations hydrométéorologiques in situ pour répondre aux besoins des pays.
Cette collecte des données sera renforcée par le financement d’une thèse de doctorat sur le fonctionnement hydrique sur le bassin du Congo et de sa cuvette centrale valorisant les données hydrométéorologiques.

Il sera également question de développer des applications pour rendre visible les données collectées et leurs analyses plus accessibles aux administrations des pays membres et aux administrations régionales ainsi que de développer des formations pour permettre aux pays membres de s’approprier ces nouveaux outils.
La CICOS comprend notamment la République Centrafricaine, le Congo/Brazzaville, le Cameroun, le Gabon, l’Angola et la RDC.

Dans la même catégorie