AIB 27 nouveaux arbitres instructeurs burkinabè formés par la FIFA AIB Une association appelle à une utilisation rationnelle de l’énergie ANP Agadez : Don 16 motos et de 3 véhicules du Projet Pôles Ruraux aux services régionaux et à la Chambre régionale d’agriculture (CRA) ANP Visite d’Etat en Chine du Président Issoufou : arrivée à Hangzou, 1ère étape ACP L’épidémie d’Ebola dépasse le cap de 1900 cas au Nord-Est de la près de 10 mois après sa déclaration AIP Côte d’Ivoire/ Don de kits d’accouchement aux mamans de la maternité du CHU de Yopougon MAP La Chambre des représentants poursuit l’institutionnalisation de la coopération avec les parlements africains sur la base d’une diplomatie solidaire (M. El Malki) ACP RDC: Les travaux de réparation des dragues d’Inga presque terminés, selon l’Ir Ngoyi AIP Côte d’Ivoire-PS Gouv 2019-2020/ Les villes doivent se soutenir dans leur développement (Ministre) ACP RDC: Trois missions d’observation électorale recommandent la révision de la loi électorale

Deux nouvelles usines de production des cuivres seront construites en 2018 par la GECAMINES


  24 Décembre      85        Développement durable (3811), Economie (23682),

   

Kinshasa, 24 Déc. 2017 (ACP).- Le directeur général de la Générale des carrières et des mines (GECAMINES), Jacques Kamenga, a annoncé samedi 23 décembre dans un café de presse organisé à Lubumbashi, que son entreprise va démarrer en 2018, la construction de deux nouvelles usines de production des cuivres et des cobalts dans le Lualaba.

La première usine sera construite à Kolwezi et aura une capacité de production de 80.000 tonnes de cuivre par an. Avec cette nouvelle usine, la capacité de production annuelle de la GECAMINES pourra ainsi atteindre plus de 200.000 tonnes dans les années à venir.

La seconde usine, dont la capacité de production n’a pas été révélée, sera construite à Kambove, non loin de l’ancienne usine de production des cuivres de Kanfundwa. Le projet de construction de ces deux usines s’inscrit dans le cadre de nouvelle politique de la GECAMINES qui a décidé de mettre un terme au régime de réhabilitation des anciennes usines qui a montré ses limites, a souligné M. Kamenga. Ce projet sera réalisé grâce à un contrat que la GECAMINES vient de conclure avec la firme chinoise SIMEMSI. ACP/Fng/JGD

Dans la même catégorie