APS THIÉNABA : DES ’’ÉTUDES SONT EN COURS’’ POUR L’ÉLECTRIFICATION DU VILLAGE DE THIOTY (DG SENELEC) AIP Communiqué du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique « Point de la situation de la COVID-19 au 23/10/2020 » AIP Côte d’Ivoire-AIP/Présidentielle 2020 : L’UE appelle les acteurs politiques ivoiriens à accélérer le dialogue MAP Guinée/présidentielle : 5 morts dans des violences post-électorales AGP Gabon: Reprise progressive des activités de la Société des bois de Lastourville ANP Niger : Les nouveaux membres du Comité Scientifique du CNRA se présentent au Premier Ministre ANP DIFFA : Cérémonie de présentation de semences améliorées produites par l’ONG WHH AGP Gabon : Evolution de la crise sanitaire, Task force et actualité international au menu du point de presse du Porte-parole de la Présidence APS DEUX PIROGUES DE MIGRANTS CLANDESTINS INTERCEPTÉES CE VENDREDI, AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le CEECI et plusieurs organisations estudiantines rendent hommage à Alassane Ouattara à l’UAO de Bouaké

DEUX PIROGUES INTERCEPTÉES PAR UN PATROUILLEUR EN MER AVEC À BORD 186 MIGRANTS CLANDESTINS (DIRPA)


  8 Octobre      16        Securité (1661),

   

Dakar, 8 oct (APS) – Un patrouilleur de la marine sénégalaise a intercepté dans la nuit de mardi à mercredi deux pirogues en mer avec à bord 186 migrants clandestins dont des femmes et des mineurs qui tentaient de se rendre en Espagne, annonce la Direction des relations publiques des armées (DIRPA).

L’interception des deux pirogues a eu lieu avec la participation d’une vedette de la Guardia civile espagnole, dans le cadre du dispositif du FRONTEX, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, signale la DIRPA dans un communiqué.

La première pirogue dénommée « Ibou Sakho » transportait 56 passagers de nationalité sénégalaise, la seconde, sans matricule, transportait 130 personnes, indique le communiqué.

« Certains migrants clandestins seraient de nationalité gambienne. Les deux embarcations et leurs passagers ont été déroutés vers la base navale Amiral Faye Gassama de Dakar, où ils ont été pris en charge par une équipe médicale de la Marine nationale ainsi que par les services de la Gendarmerie et de la Police nationale », renseigne-t-il.

Selon la même source, les enquêtes devraient « déterminer avec précision l’identité des migrants et des commanditaires, leur nationalité et les lieux exacts de départ ».

Dans la même catégorie